L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Les archives / Archives 2004 / Comptes-rendus et communiqués du collectif (archives) / Message à tous les signataires, 24 septembre 2004

Message à tous les signataires, 24 septembre 2004

le 25 septembre 2004

24 septembre 2004. Voici les dernières nouvelles de "Sauvons la Recherche".

Cet été, la question de la recherche n’était plus sur le devant de la scène. Elle faisait pourtant l’objet d’une activité intense : le gouvernement préparait le budget 2005 et les scientifiques travaillaient à la préparation des Assises Nationales qui se tiendront à Grenoble les 28-29 octobre.

1) Le budget de la recherche

2) Les Etats-Généraux de la Recherche

3) l’Assemblée Générale de l’association "Sauvons la Recherche"


1) Le budget de la recherche

En annonçant, le 22 septembre, un milliard de plus pour la recherche, le gouvernement démontre que, face au mouvement de ce printemps, il a renoncé à opérer les coupes sombres entamées en 2003, ce qui constitue une victoire pour le mouvement et vous tous qui l’avez soutenu. C’est ainsi que l’augmentation du budget des organismes de recherche devrait compenser une partie du trou créé par les budgets catastrophiques de 2003 et 2004. On constate aussi qu’il n’est plus question, en 2005, que la réduction de postes dans la fonction publique touche aussi les organismes de recherche.

Et pourtant nous ne pouvons pas nous satisfaire de ce budget. En effet, il a permis de rétablir un équilibre et non pas d’entamer une croissance pourtant indispensable. Ce n’est pas avec ce budget que pourront être mises en place les réformes qui seront proposées à Grenoble. Comment permettre, par exemple, aux enseignants-chercheurs d’enseigner à un nombre croissant d’étudiants et de faire plus de recherche sans augmentation significative de leurs effectifs ? Le gouvernement annonce qu’un tiers du milliard ira à une Agence Nationale de la Recherche qui n’est pas encore crée mais dont on annonce déjà qu’elle pourra financer des fondations privées... Que dire des fonds alloués au crédit impôt recherche, pourtant considéré, dans sa forme actuelle comme très peu incitatif pour la recherche privée, et qui constitue plutôt un "effet d’aubaine" et ce d’autant plus que l’utilisation de ces fonds n’est liée à aucune forme de contrainte, et que notamment rien n’est prévu en terme d’embauches de jeunes doctorants.

Nous étudions de près le projet de budget présenté, et vous en livrerons une analyse détaillée très bientôt, afin d’être les plus objectifs possible. Mais clairement, dans la répartition de ce milliard, le gouvernement montre qu’il cherche à calmer les esprits, sans avoir l’intention de répondre aux questions de fond et de réellement relancer la recherche.


2) Les Etats-Généraux de la Recherche

Les Assises Nationales des Etats Généraux de la Recherche se dérouleront du 27 au 29 Octobre à Grenoble. Elles permettront de mettre une dernière main à un document majeur, le rapport final des Etats Généraux, qui fera un ensemble de propositions pour refonder le système de recherche en France. Ce document aura été élaboré dans un processus qui est parti d’innombrables débats et propositions au niveau des Comités locaux, puis qui ont fait l’objet d’une première synthèse ayant abouti à 4 chapitres accessibles sur le site du CIP depuis début septembre, et qui sont en débat dans les comités locaux. Les synthèses des propositions faites par les différents CLOEGs seront débattues à Grenoble (afin notamment de chosir entre les dernières options en débat), puis présentées aux représentants de la société civile et des pouvoirs publics. Il s’agit donc d’une étape majeure du processus dans lequel chacun de nous s’est investi depuis maintenant 9 mois afin de tenter de relancer de façon durable le développement de l’enseignement supérieur et de la recherche en France.

N’oubliez pas que le but de ces Assises consiste à proposer des réformes qui pourraient s’inscrire dans la loi de programmation de la recherche. Il ne suffit pas pour cela que nos propositions soient cohérentes, il faut de plus qu’elles soient portées par l’ensemble de notre communauté et donc nécessite la mobilisation du " Monde de la Recherche ", d’abord à Grenoble, pour donner un maximum de force à ces propositions, puis dans la période qui suivra, pour suivre de près l’élaboration de la loi. Le Budget de la recherche pour 2005, montre bien que la vigilance doit être forte. Ces Assises correspondent donc à un "Point d’Orgue" de toute la réflexion engagée et en aucun cas il ne peut s’agir d’un "Point Final" .

Les Assises de Grenoble seront aussi l’occasion de rencontres entre les scientifiques et le reste de la société, organisée (associations, représentants politiques, syndicats..). Elles permettront de replacer la recherche dans un contexte international. Nous voulons en faire un moment historique pour la recherche dans notre pays.

Nous voulons que ces Assises soient très ouvertes mais l’organisation de ces Assises s’est faite dans l’urgence ; elle se poursuit également dans l’urgence ! Ainsi, à un peu plus d’un mois du début des Assises, nous sommes obligés de lancer un cri d’alarme. En effet, les inscriptions aux Assises ne pourront se poursuivre au-delà des tous premiers jours d’octobre du fait d’un certain nombre de problèmes logistiques. En particulier, les pré-réservations de chambres qui ont été faites pour les congressistes dans les hôtels grenoblois deviennent caduques, pour la plupart d’entre elles, début Octobre. Dans ce contexte un peu délicat à gérer, nous souhaiterions, si vous désirez y participer, que vous preniez contact le plus rapidement possible avec les représentants qui ont été choisis pour représenter votre ville, département, ou région aux Assises (CLOEG) et qui sauront vous indiquer la marche à suivre (voir http://cip-etats-generaux.apinc.org...). Vous pouvez également consulter le programme sur http://cip-etats-generaux.apinc.org...


3) l’Assemblée Générale de l’association "Sauvons la Recherche

Nous profiterons des Assises Nationales des Etats généraux de la Recherche pour tenir, le 27 octobre à Grenoble, la première Assemblée Générale de l’Association "Sauvons la Recherche", et décider ensemble de son devenir. Tous les adhérents de l’association sont invités à y participer. Si vous souhaitez adhérer, vous pouvez le faire avec les instructions sur la page : Création de l’association "Sauvons la recherche"