L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / communiqués partenaires / lettre ouverte aux présidents d’université et directeurs d’organismes de recherche

lettre ouverte aux présidents d’université et directeurs d’organismes de recherche

Par JCCP, le 10 janvier 2005

le 05/01/2005,

Objet : lettre ouverte à l’attention des présidents d’université et directeurs d’organismes de recherche.

Expéditeur : collectif des jeunes chercheurs contre la précarité (JCCP)

Mmes et MM les présidents d’université et directeurs d’organismes de recherche,

Comme vous le savez, les états généraux de la recherche et de l’enseignement supérieur sont terminés. Une Loi d’orientation pour la recherche sera bientôt présentée par le gouvernement actuel.

Jusqu’à présent nous avons été très surpris par vos positions publiques. En effet, à notre connaissance, vous n’avez jamais exprimé clairement la nécessité de résorber la précarité qui règne dans vos établissements, ni l’importance d’une politique d’embauche statutaire massive.

Pourtant, nous vous rappelons qu’entre 24% et 30% des chercheurs que vous employez sont précaires (Allocataires, ATER, vacataires, post-docs, CDD, travailleurs au noir...) [1][4]. Ces personnels produisent un travail au sein des organismes et universités dont vous êtes responsables (tâches d’enseignement, conduite d’expériences ou d’enquêtes, calculs...). Mais, aujourd’hui, ils n’ont aucune reconnaissance et aucun avenir.

Nous vous rappelons aussi que d’après l’Inspection générale de l’éducation nationale et de la recherche [2], il est urgent d’accroître massivement les possibilités de recrutement d’enseignants-chercheurs pour éviter une grave situation de pénurie due aux départs à la retraite.

Enfin, vous n’ignorez pas que lors des Assises de la Précarité dans la Recherche et l’Enseignement Supérieur les syndicats se sont prononcés sans ambiguïté en faveur du développement de l’emploi statutaire et de la résorption de la précarité [3]. De même, le rapport final des états généraux de la recherche et de l’enseignement supérieur préconise un plan pluriannuel pour l’emploi scientifique en 5 ans qui demande, en plus du renouvellement des départs à la retraite (environ 2300 postes de maîtres de conférence, et 720 postes de chercheurs dans les EPST par an [4]), la création annuelle de 2200 emplois d’enseignants-chercheurs, 300 postes de chercheurs EPST/ingénieurs EPIC, 1000 IATOS, et 500 ITA [5]. Henri Audier, membre du CA du CNRS et du bureau de Sauvons La Recherche, estime que si ce projet de développement de l’emploi scientifique statutaire n’est pas mis en avant de façon prioritaire, les jeunes risquent de déserter la recherche, et qu’il y va donc de l’avenir du pays. Il précise : « Toute autre attitude serait suicidaire. » [6]

A l’opposé, Mmes et MM directeurs et présidents, l’absence de position claire de votre part sur la question de la précarité nous laisse penser que ce problème est à vos yeux secondaire, voire que ce serait un avantage. En conséquence, nous aimerions connaître plus précisément votre position. Nous voudrions savoir si vous souhaitez combattre la précarité dans les institutions dont vous êtes responsables ; et en particulier, si vous vous engagez en faveur de la seule politique raisonnable : le développement de l’emploi statutaire.

Nous considérerons toute absence de réponse comme un alignement de fait sur la politique de précarisation menée par le gouvernement, et nous en tirerons les conclusions qui s’imposent.

Veuillez, Mmes et MM les directeurs et présidents, recevoir l’expression de nos sentiments cordiaux.

Le Collectif des Jeunes Chercheurs Contre la Précarité [7], le 05/01/2005 mail : jccp_paris@yahoo.fr site : http://jccp.ouvaton.org/

Références :

[1] : Bureau des études sur la recherche, La R&D en France en 2002 et estimations 2003 http://cisad.adc.education.fr/reper...

[2] : Rapport général 2003 de l’Inspection générale de l’éducation nationale et de la recherche http://www.ladocumentationfrancaise...

[3] : APPEL DES ASSISES SUR LA PRECARITE DE L’EMPLOI DANS LA RECHERCHE ET L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR jccp.ouvaton.org/Documents/Appel_assise_precarite.pdf

[4] : INED, Population et Sociétés Juillet-Août 2004, L’avenir de la recherche en France http://www.ined.fr/publications/pop...

[5] : Synthèse finale des états généraux de la recherche et de l’enseignement supérieur, page 76 ; chapitre IV.1.2.a http://cip-etats-generaux.apinc.org...

[6] : Budget 2005 de la recherche : les manipulations du Ministre François Fillon http://recherche-en-danger.apinc.or...

[7] : le JCCP est un collectif de jeunes chercheurs issu des mouvements de chercheurs de mars 2004. mail : jccp_paris@yahoo.fr site : http://jccp.ouvaton.org/

Le JCCP a participé aux Etats généraux de la recherche. Il a publié dans Libération un article originellement intitulé "la rage intacte des précaires" : http://www.liberation.fr/page.php?A...