L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / communiqués partenaires / Le cadeau empoisonné du gouvernement.

Le cadeau empoisonné du gouvernement.

LOP : Loi Officialisant la Précarisation de la recherche

Par JCCP, le 27 janvier 2005

Le cadeau empoisonné du gouvernement. LOP : Loi Officialisant la Précarisation de la recherche

Le projet de loi du gouvernement (1) présente quelques avancées ponctuelles qui ont été obtenues grâce à la mobilisation des chercheurs.

Cependant, pris dans son ensemble, ce projet est un plan de pilotage autoritaire qui dévoie les aspirations des chercheurs. De plus, ce projet aura pour conséquence de faire exploser la précarité globale du système de recherche et d’enseignement supérieur.

* Le projet du gouvernement ne comporte aucune mesure efficace pour l’amélioration des conditions de travail des personnels de la recherche :

- rien pour mettre fin aux financements de misère des doctorants (et à leur non financement).

- rien de précis sur le droit à bénéficier de cotisations sociales pour les doctorants et post-doctorants.

- rien sur une véritable évaluation de la qualité de l’encadrement en thèse.

- rien sur une limitation du pourcentage de précaires par rapport aux postes permanents.

- rien pour mettre en place de meilleures conditions d’auditions et une évaluation moins arbitraire des candidats aux "concours"de recrutement de chercheurs ou d’enseignants-chercheurs.

- rien sur l’amélioration des perspectives de carrière des personnels techniques et administratifs, et presque rien sur le nombre de leur embauches.

* En revanche, de manière inquiétante, ce projet prévoit :

- des allocations de recherche réservées aux écoles doctorales qui imposent un stage en entreprise de 6 mois au moins pendant la thèse !!!

- une augmentation gigantesque de la proportion des précaires via un accroissement de la part des financements contractuels (monitorats, chercheurs associés, ainsi que CDD financés par l’"Agence Nationale pour la Recherche").

Outre le développement massif de la précarité de l’emploi, le projet de loi prévoit de nombreuses mesures qui auront pour effet de précariser la recherche elle-même : L’essentiel des crédits et des emplois seront attribués arbitrairement par le gouvernement dans une logique de rentabilité industrielle pour les grands groupes privés (2).

Ce projet est à rejeter dans son ensemble.

Nous rappelons que ce qui a été obtenu l’a été par la lutte des chercheurs eux-mêmes.

La recherche en général, et les précaires en particulier, sont plus que jamais en danger. Nous appelons donc les précaires à se remobiliser et à s’organiser pour défendre leurs droits.

Le Collectif des Jeunes Chercheurs Contre la Précarité, Janvier 2005

Pour vous joindre à nous et lutter ensemble, contactez : jccp_paris@yahoo.fr http://jccp.ouvaton.org/index.html

Références :

(1) : Document de travail préparatoire à la LOP (Loi d’Orientation et de Programmation) : http://www.sncs.cnrs-bellevue.fr/IM...

(2) : "Un projet inacceptable en l’état", H.E. Audier et B. Monthubert http://recherche-en-danger.apinc.or...