L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)

Des nouvelles de SLR

le 22 février 2005

Samedi 12 février, une réunion importante et particulièrement constructive a rassemblé les représentants de SLR de Paris et des régions. Elle avait pour objectif de faire un point sur la structuration du mouvement, sur les relations avec le gouvernement et enfin sur les actions à mener pour re-mobiliser la communauté scientifique et les citoyens.

1) Structuration du mouvement

- On s’oriente vers une structuration fédérale de l’association Sauvons La Recherche : des associations locales, qui choisiront leurs représentants nationaux. Il s’agit de se donner une structure solide sans pour autant perdre ce qui a fait notre force depuis le début : un ancrage profond dans les labos, une légitimité par la base.

- Un ‘bureau’ provisoire du collectif Sauvons La Recherche a été coopté : Henri Audier (DR, physique, Paris), Julien Brossard (ITA, physique, Toulouse), Hélène Combes (post-doc, sciences politiques, Paris), Jean Fabbri (MCF, mathématiques, Tours), Bertrand Monthubert (MCF, maths, Toulouse), Frédéric Sawicki (Professeur, sciences politiques, Lille), Alain Trautman (DR, biologie, Paris), et un binôme de deux jeunes chercheuses (Mylene Pardoen doctorante, musicologie, France) et Florence Lelait, PRAG, civilisation allemande, Université de Tours). Ce bureau a pour fonction principale de rédiger les argumentaires et communiqués de presse.

- Une Assemblée Générale de l’association Sauvons La Recherche aura lieu le 2 avril, qui élira son conseil d’administration. Des tensions se sont fait jour récemment sur la date de clôture des inscriptions sur les listes d’éligibilité. Elles sont résolues : tout adhérent à la date du premier Mars aura la possibilité de voter et pourra être candidat à l’élection. Si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez-vous à l’association.

- Les CloEGs de province se transforment en cercles SLR car le terme même de CLOEG (Comité Local d’Organisation des Etats-Généraux) devient anachronique. Celui de Paris pourrait faire de même. Marie-Pierre Junier ne souhaitant plus assumer la coordination, il faudra se répartir les tâches. Toutes les bonnes volontés sont priées de se manifester auprès de Santiago Pita (santiago.pita@cdf.in2p3.fr) ou Georges Debrégeas (georges.debregeas@lps.ens.fr). Une décision sur la transformation du CloEG sera prise lors de la prochaine AG Paris-centre, dont l’objet principal sera l’organisation des actions de revendication.

2) Relations avec le gouvernement

- Suite à la rencontre entre le “groupe de contact” (Trautman, Wollman, Audier, Fabbri, Brézin) et Fillon + D’Aubert jeudi dernier, un communiqué de presse a été publié (http://recherche-en-danger.apinc.or...). Il insiste sur les désaccords qui se sont exprimés. Il indique que les discussions ne pourront se poursuivre que si le gouvernement annonce des avancées significatives au moins sur les deux points centraux de désaccord : le sort de l’emploi statutaire et le rôle de l’Agence Nationale de la Recherche. H. Audier travaille sur l’écriture d’une plate-forme de revendications SLR, qui servira le moment venu comme base de négociation.

- Sans s’interdire des contacts directs, SLR va chercher à être reçu en même temps que les syndicats de la recherche, les syndicats étudiants et les associations de jeunes chercheurs.

3) Actions à mener

- D’ores et déjà, rendez-vous est pris pour une action massive le MERCREDI 9 MARS, anniversaire de la démission des directeurs d’unités. Des rassemblements/cortèges auront lieu en Province et à Paris. De nombreuses propositions d’action ont été faites. On a proposé par exemple une réunion, dans la grande salle de la Mairie de Paris, de 2000 doctorants soutenus dans la rue par les chercheurs statutaires ; des concerts, avec prises de parole ; des “Die In”. Il s’agit de marquer le coup, de façon un peu plus “festive” et spectaculaire que le 4 février. Envoyez toutes vos propositions d’action à G. Debrégeas (georges.debregeas@lps.ens.fr).

- D’ici-le 9 mars, il faut remobiliser dans les laboratoires. Des AG locales doivent être organisées la semaine du 14 au 18 février, des documents explicatifs (synthèses, présentations Powerpoint, dessins...) distribués. La pétition, qui patine autour de 30000 signatures (signez ici si vous ne l’avez déjà fait http://recherche-en-danger.apinc.org/ ) sera relancée, avec un appel aux signataires de la première, des collectes de signatures dans la rue etc... Il faut rassembler également les étudiants, concernés au premier chef, en particulier par les projets de Pôles de Compétitivité qui excluront de fait certaines Universités du tissu de recherche. Les enseignants-chercheurs qui signent assez volontiers la pétition “Nous Sauverons La Recherche”, doivent leur expliquer la situation.

- Une lettre aux directeurs d’unités les appellera à se remobiliser et mobiliser leurs laboratoires par des AG. Certaines des réformes dont on nous menace sont déjà actées par des décrets parus au J.O. : l’ANR se réunit le 15 février, les Pôles de Compétitivité sont en marche (appels d’offre clos à la fin février). Les chercheurs seront invités à s’engager à ne pas participer aux comités d’évaluation de l’ANR et des Pôles. Nous demandons non seulement une réécriture complète de la LOPRI, mais un retrait de toutes ces mesures prises sans concertation.

Olivier Vallon, IBPC.

Pour info, étaient présents à cette réunion plusieurs membres de Paris-Centre (sans exhaustivité de la liste, pardon pour les oublis) : Chevalier Vérène (MCF, sociologie, Paris 12), Debrégeas Georges (CR, physique, ENS), Dudouet François-Xavier (docteur, sciences politiques, Sciences Po Paris), Hernandez Sandra (doctorante, biologie, Cordeliers), Junier Marie-Pierre (CR, biologie, Collège de France), Katz Rose (DR, biologie, CHUPS-Jussieu), Keller Angélica (MCF, biologie, Paris 12), Kitabji Patrick (DR, biologie, St Antoine), Lomba Cédric (CR, sociologie, IRESCO), Najim Jamal (CR, mathématiques, ENST), Pascal David (MCF, physique, IN2P3), Peduzzi Jean (CR, biologie, Muséum d’Histoire Naturelle), Pita Santiago (CR, physique, Collège de France), Pochic Sophie (CR, sociologie, IRESCO), Rappaport Fabrice (CR, biologie,IBPC), Saint-Jean Michel (DR, physique,Jussieu), Sommier Isabelle (DR, sciences politiques, Paris 1), Tricoire Hervé (CR, biologie, Bio-Jussieu), Triki Teurtroy Sarah (doctorante, biologie, Orsay), Tronche François (CR, biologie, Collège de France), Vallon Olivier (DR, biologie, IBPC).