L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / Les archives / Archives 2005 / L’association SLR / Aux adhérents de l’Association Sauvons la Recherche.

Aux adhérents de l’Association Sauvons la Recherche.

message du 21 février 05

le 22 février 2005

Vous avez appris par un mail de Catherine Dargemont qu’elle-même et Jean Salamero avaient démissionné le 18 février de leurs fonctions au sein de l’association "Sauvons la Recherche".

Les membres du CA de l’association sous-signés prennent acte de ce double départ. Ils regrettent que des désaccords personnels aient abouti à cette décision et, en s’exprimant publiquement à cette occasion, affaiblissent le mouvement des chercheurs à un moment particulièrement délicat de son histoire.

Nous ne participerons à aucune polémique, Alain Trautmann se contentant de signaler qu’il n’a jamais refusé d’adhérer à l’association, qu’il a certes longtemps négligé de le faire (comme de nombreux autres membres du collectif SLR), mais qu’il a adhéré à l’association le 11 février, et appelé à plusieurs reprises les membres du collectif à en faire autant.

Que les membres de l’association soient rassurés : nous avons trouvé pour assurer l’intérim une présidente (Isabelle Sommier, jusque là vice-présidente de l’association) et une trésorière (Maude Legall). Elles assureront le relais jusqu’à l’assemblée générale du 2 avril qui est bien entendu maintenue, et élira un nouveau CA selon les modalités indiquées dans le CR ci-joint. Les questions de fond (et notamment du mode de structuration de l’association) seront débattues à cette AG.

Bien cordialement

Isabelle Sommier, Henri Audier, Alain Trautmann, membres du CA de l’association "Sauvons la Recherche" (Bertrand Monthubert et Jean Garnier, actuellement hors de France, n’ont pu être joints)