L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / communiqués partenaires / MANIFESTATION NATIONALE SAMEDI 2 AVRIL 15H République à Paris

RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

MANIFESTATION NATIONALE SAMEDI 2 AVRIL 15H République à Paris

SNCS-FSU, SNTRS-CGT, SNESUP-FSU, SNPTES-UNSA, SGEN-CFDT, A&I-UNSA, SUP-RECHERCHE-UNSA, FERCSup-CGT, CGT-CIRAD, SNASUB-FSU, CFDT-CEA, CGT-CEA, UNEF.

Par KISTER, le 28 mars 2005

Les organisations syndicales de la recherche et de l’enseignement supérieur appellent les personnels et étudiants à préparer et participer largement aux manifestations du 2 AVRIL pour la défense du service public et d’éducation et de recherche.

Pour l’enseignement supérieur et la recherche, nous voulons une loi avec un contenu autre que celui de la LOPRI. Cette loi doit s’appuyer sur les revendications des personnels et les propositions des Etats Généraux de Grenoble.

Nous rappelons nos demandes :

- doubler en cinq ans les crédits de base des établissements de recherche (EPST, EPIC, Universités), et rapprocher les rôle, budget et mode de fonctionnement de l’Agence Nationale de la Recherche des propositions faites lors des Etats Généraux de la Recherche de Grenoble.

- mettre en oeuvre dès 2005 par un collectif budgétaire le plan pluriannuel de l’emploi scientifique et technique que contiendra la future Loi d’Orientation et de Programmation de la Recherche, prévoyant des mesures de résorption de la précarité. Prendre les mesures nécessaires (conditions de travail, couverture sociale et statut décent pour les doctorants, perspectives d’embauche) pour attirer les étudiants vers le doctorat. Rendre plus attractives et donc améliorer les carrières de tous les personnels dans la recherche et l’enseignement supérieur (personnels de toutes les catégories des EPST, EPIC et universités).

Il faut pour cela ouvrir de réelles négociations.

Villejuif, le 23 mars 2005