L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / communiqués partenaires / 5 juillet : le ministre de la recherche interpellé

5 juillet : le ministre de la recherche interpellé

le 6 juillet 2005

Communiqué de presse du 5 juillet 2005, signé par de nombreuses organisations représentatives de la communauté scoientifique française : SLR, CPCN, CPCNU, FSU (SNESUP, SNCS, SNASUB), CGT, SGEN-CFDT, UNSA (SNPTES, Sup-Recherche), Sud-Recherche-EPST, avec le soutien de la CJC

Deux réunions de concertation sur la LOPR ont eu lieu les 4 et 5 juillet. Présidées par Jean-Marc Monteil, entouré de Jean-Jacques Gagnepain et Elisabeth Giacobino, pour les directions du Ministère, elles ont réuni SLR, CJC, CP-CNU, CPCN, CPU, CDEFI, des organisations syndicales et des représentants du CNRS, de l’INSERM et de l’INRA.

La réunion du 4 juillet a porté sur la possibilité qu’une partie significative des 240 M€ initialement prévus pour l’augmentation 2006 du budget de l’ANR soit disponible pour les budgets des organismes de recherche et des universités. La réunion du 5 juillet a porté sur les questions relatives aux jeunes chercheurs, à l’attractivité des carrières et à la précarité.

JM Monteil a noté les principales demandes des participants, afin de les transmettre au ministre. Nous avons certes été écoutés, mais nous regrettons vivement que la plupart de nos questions soient restées sans réponse. Ainsi, nous n’avons eu aucun élément de programmation et n’avons même pas pu connaître la ventilation des crédits affectés à la recherche publique en 2006. Nous avons atteint là les limites de ce que l’on peut attendre de discussions sur des points qualitatifs.

Nous demandons donc que, dès que possible et au plus tard le vendredi 8 juillet, le ministre vienne répondre à nos questions, en particulier sur les arbitrages budgétaires et sur la programmation des moyens et des emplois. Une telle rencontre est indispensable pour que soit crédible la volonté affichée du gouvernement de dialogue et de prise en compte des propositions de la communauté scientifique.

En outre, nous demandons à connaître dès vendredi la date du rendez-vous promis par Gilles de Robien avant fin juillet. Nous demandons à ce que l’ensemble du texte de loi nous soit transmis avant ce RV afin que nous puissions en discuter avec le ministre.