L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (8)
Accueil / Actualités / Recrutement CR2 : lettre ouverte aux commissions de recrutement.

Recrutement CR2 : lettre ouverte aux commissions de recrutement.

le 28 septembre 2005

La suppression de la limite d’âge au recrutement sur un poste de CR2 instaurée par ordonnance du gouvernement (datée du 2 août 2005 [1]) et reprise par la direction du CNRS [2] aboutira inéluctablement, si rien n’est fait, à reculer l’âge moyen de recrutement des jeunes chercheurs. Dans la situation actuelle, les conséquences seront désastreuses pour l’attractivité des carrières scientifiques, mais aussi de façon plus générale pour les laboratoires où la précarité de l’emploi s’installe durablement (cf. communiqué de presse SLR [3]).

Les règles qui s’appliquent lors du recrutement sont de deux sortes : les critères légaux, mais aussi les règles de fonctionnement adoptées par les commissions. Ces règles, qui peuvent varier d’une commission à l’autre, ne sont pas toujours bien connues [4]. Il serait normal et souhaitable que ces règles internes soient connues de l’ensemble de la communauté scientifique et des candidats au recrutement.

Nous demandons aux différentes commissions des EPST qu’elles rendent publics les critères qu’elles comptent appliquer lors de l’examen des dossiers de candidatures à des postes de chercheurs [5]. En particulier, il paraît essentiel que des critères clairs et différents en termes de contenu de dossier et d’années d’expérience de la recherche s’appliquent pour les candidatures CR2 d’une part et CR1 d’autre part. En ce qui concerne la limite d’âge, nous proposons que les commissions indiquent qu’en principe, elles respecteront l’esprit de la proposition des Etats Généraux de Grenoble : "Le recrutement CR2/Maître de conférence 1er à 3ème échelon doit se faire entre la fin de la thèse (ou "un niveau équivalent") et les 6 ans qui suivent le début de celle-ci".

Cette mesure a été longuement discutée dans la communauté scientifique. Elle présente l’avantage d’empêcher le système de dériver vers des recrutements retardés, tout en respectant le cas des personnes qui auraient eu un parcours universitaire "atypique" avant leur thèse.

[1] http://www.legifrance.gouv.fr/WAspa...

[2] http://www.sg.cnrs.fr/drh/concours/...

[3] http://recherche-en-danger.apinc.or...

[4] Pour l’exemple, consulter http://www.cnrs.fr/comitenational/c...

[5] Note ajoutée le 30 septembre : sur le site du Comité National de la Recherche Scientifique, la plupart des commissions indiquent déjà leurs critères d’évaluation des laboratoires et des chercheurs, et les critères utilisés pour les recrutements. Notre formulation initiale était donc maladroite.