L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (2)

science en fête ?!

Par laineeric, le 1er octobre 2005

Y a t il vraiment de quoi faire la fête ?

Chacun s’interroge devant le cynisme et le double language de nos gouvernants qui ont au moins un doctorat "es promesses" et pas même un CAP de parole tenue : quelle action ? La grève, pour un chercheur, ne nuit qu’à lui même car elle n’a pas de répercussions sur les autres citoyens (elle va même dans le sens impulsé par l’état : moins de consommables, moins de salaires !). Les manifs sont jugées sympatiques mais le nombre même de chercheur rend facile la comparaison désavantageuse avec d’autres corps de métier... Pourquoi ne pas profiter de la "fête de la science" dont se gargarise le site du ministère : je cite notre ministre pince sans rire pour qui la crise de la vocation doit rester un grand mystère, un effet sans cause réelle : "Parmi ces initiatives, je dois dire que la Fête de la Science est non seulement la plus célèbre et la plus populaire, mais aussi, chaque année, l’une des initiatives les plus réussies. Je suis persuadé qu’il en sera de même cette année et je m’en réjouis vivement. C’est à ce prix que nous pourrons endiguer la crise des vocations scientifiques. C’est à ce prix que nous pourrons refonder nos sociétés et nos économies sur la connaissance, selon le programme établi à Lisbonne lors du grand sommet européen de l’an 2000."

Pensez vous vraiment que le contexte ne rend pas tout simplement impossible voire obscène une "Fête de la sciences" ... Ne serait il pas plus en accord avec la réalité de la remplacer par une semaine science en deuil ... écrans noirs et posters gris ...