L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Nord Lille / Manifestation à Lille le 23 novembre

Manifestation à Lille le 23 novembre

Rassemblement place de l’opéra à 12h30

Par Frédéric Sawicki, le 17 novembre 2005

Ne nous laissons pas « empacter » !

Le projet de Loi d’Orientation et de Programmation concernant la Recherche et l’Enseignement Supérieur baptisé « Pacte pour la recherche » va bientôt être discuté au parlement.

Le Président de l’Académie des Sciences, Edouard Brézin, a qualifié les décisions du gouvernement d’ « absurdes » et a vilipendé la « déstructuration des laboratoires » contenue en germe dans ce projet (Le Monde, 19.10.2005). C’est également l’avis de Sauvons la recherche qui considère que ce projet, adopté sans concertation, détruit le système de recherche français et suit des orientations aux antipodes des propositions élaborées collectivement par la communauté scientifique lors des Etats généraux de Grenoble de 2004.

Sauvons la Recherche dénonce notamment :

-  L’absence de programmation des créations de postes au-delà de 2007
-  L’absence de revalorisation du statut et de la rémunération des allocataires de recherche et des jeunes chercheurs
-  La précarisation généralisée des métiers de la recherche liée au gonflement astronomique des financements de l’Agence nationale pour la recherche (1,5 mds d’euros en 2010, presque deux fois le budget du CNRS !) au détriment des universités et des grands organismes de recherche
-  L’instauration d’une université à deux vitesses avec la création de campus de recherche réservés à un petit nombre d’étudiants et d’enseignants-chercheurs privilégiés
-  Un pilotage instrumental de la recherche par le gouvernement sans concertation avec le monde de la recherche et les représentants de la société civile
-  Une priorité quasi exclusive donnée à la recherche privée (qui absorbe les 2/3 des crédits supplémentaires) au détriment de la recherche publique...

En asphyxiant la recherche publique, en démantelant les structures actuelles de recherche (laboratoires et organismes de recherche), en mettant en œuvre une politique ultra-élitiste, le gouvernement détruit la recherche fondamentale et aggrave la déjà faible attractivité des carrières scientifiques. Cette politique constitue une grave menace pour l’avenir de notre pays.

Pour infléchir cette politique tant qu’il en est encore temps, les personnels de la recherche et de l’enseignement supérieur de la région Nord-Pas-de-Calais sont appelés à manifester bruyamment :

Mercredi 23 novembre 2005 à 12h30, Place de l’Opéra à Lille

Venez nombreux avec des casseroles, avec sifflets et casseroles, pancartes, calicots et en blouse blanche pour ceux qui en portent !