L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Collectif local strasbourgeois / Actions du 23 novembre 2005 à Strasbourg

Actions du 23 novembre 2005 à Strasbourg

Compte-rendu, motion, affiche et tract, presse locale

Par acb, le 24 novembre 2005

Le 23 novembre 2005, SLR et l’ensemble des syndicats appellent tous les personnels de la recherche et de l’enseignement supérieur, les doctorants et les étudiants, à manifester dans toutes les villes universitaires.

Le 23 novembre 2005, SLR et l’ensemble des syndicats appellent tous les personnels de la recherche et de l’enseignement supérieur, les doctorants et les étudiants, à manifester dans toutes les villes universitaires. Ces manifestations doivent être un succès pour pouvoir peser sur l’opinion publique et sur les débats qui auront lieu en décembre au Sénat puis en janvier à l’Assemblée.

Mercredi 23 novembre, le projet du loi sur la Recherche sera présenté au Conseil des Ministres. En plus de son rejet par SLR, les syndicats et nombre d’institutions et personnalités scientifiques, le Conseil Supérieur de la Recherche et de la Technologie vient d’émettre une critique cinglante de ce projet http://www.recherche.gouv.fr/actu/i... concernant le HCS, l’ANR, AER, l’attractivité des carrières, et le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche l’a rejeté http://www.education.gouv.fr/syst/c....

Au lieu de proposer une relance de l’ensemble de la chaîne de la recherche en s’appuyant sur des propositions issues des EGR et des “discussions Monteil” du printemps au ministère, le gouvernement a délibérément choisi sa marchandisation. L’essentiel de ses propositions porte sur un soutien public aux entreprises privées et conduira à l’affaiblissement de la recherche fondamentale par son assujettissement à des objectifs à court terme. Or, réduire le poids de la recherche fondamentale conduira immanquablement à minorer à terme toutes les autres formes de recherches et leurs retombées économiques. Ayant conscience de la portée de ce projet de loi et des choix de société que cela engage, la communauté scientifique à une responsabilité à assumer en le dénonçant.

A STRASBOURG, RASSEMBLEMENT DEVANT L’INSTITUT LE BEL MERCREDI 23/11 A 10:30