L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (7)
Accueil / communiqués partenaires / Lettres ouvertes de directeurs de laboratoires sur l’évolution de la recherche française

Lettres ouvertes de directeurs de laboratoires sur l’évolution de la recherche française

le 2 novembre 2007

L’inquiétude monte dans les laboratoires au sujet de l’évolution du système de recherche et d’enseignement supérieur. En témoignent deux lettres de directeurs de laboratoires.

Lettre de directeurs d’unités de Midi-Pyrénées

A la suite des déclarations ministérielle, de la présidence du CNRS et des retours des différents conseils du CNRS, 19 directeurs de laboratoires de la région Midi-Pyrénées, représentant diverses disciplines présentes dans la région, se sont rencontrés pour échanger leurs informations et exprimer leur inquiétude.

Parmi les points les plus préoccupants, on peut citer :

- la mise en cause de la notion de laboratoire ;

- l’ajournement /sine die/ de la discussion sur le plan stratégique ;

- le désengagement du CNRS dans la gestion des UMR concomitant à une apparente absence de concertation entre la CPU et le CNRS ;

- la perte du caractère pluridisciplinaire du CNRS, notamment au travers de la création de nouveaux instituts ;

- la diminution du budget récurrent des laboratoires qui conduit à « la mort lente et programmée du CNRS » ;

- la remise en cause du caractère national du CNRS.

Les directeurs de laboratoire présents déplorent la totale opacité de la démarche adoptée par les autorités de tutelle (CNRS, ministère, universités, …) pour conduire la réforme la plus importante de la recherche française depuis les assises de la recherche en 1982. Aucune concertation n’a été engagée et n’est, à notre connaissance, prévue avec la communauté scientifique.

Tout ceci nous fait craindre que n’existent plus en France les outils nécessaires au soutien d’une recherche à risque et non assujettie à des retombées à court terme.

Lettre ouverte à la ministre de directeurs de laboratoires (déjà signée par plus de 800 directeurs). Cette lettre est consultable en ligne.

Palaiseau, le 15 novembre 2007

Madame la Ministre,

Les informations de ces derniers jours confirment qu’une évolution importante de l’organisation de la recherche française et du CNRS est à l’étude et pourrait rapidement déboucher sur des changements majeurs.

Les directeurs des unités de recherche affiliées au CNRS s’inquiètent et déplorent qu’une réforme d’une telle ampleur se mette en place sans, au préalable, une évaluation en profondeur de la politique de recherche nationale et sans consultation directe de ses acteurs. Ils souhaitent rappeler le rôle précieux du CNRS pour définir et soutenir une recherche originale sur tout le spectre qui va de la recherche fondamentale à la recherche finalisée. Le vecteur privilégié de cette action est l’unité mixte de recherche avec des établissements d’enseignement supérieur ou des entreprises. Ils soulignent le danger d’une réforme brutale qui risque de désorganiser de façon durable le paysage scientifique français et, partant, d’altérer notablement sa compétitivité.

Ils demandent à Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de recevoir une délégation de Directeurs d’unité autour du Président de la Conférence des Présidents du Comité National de la Recherche Scientifique afin que la délégation soit :
- informée de l’état d’avancement du projet et des grandes orientations en cours de discussion ;
- associée aux discussions qui ne manqueront pas de se tenir pour mettre au point ce projet, notamment au sein du groupe de travail que vous avez chargé François d’Aubert d’animer.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos salutations respecteuses.