L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (2)
Accueil / Médiathèque / BD "ANR" par Francis Haraux

BD "ANR" par Francis Haraux

La BD "ANR" (en images) .... à diffuser auprès du plus grand nombre...

BD_ANR_page_4

BD_ANR_page_5

BD_ANR_page_6

BD_ANR_Page_7.jpg

BD_ANR_Page_8.jpg



 
 
La BD "ANR" par Francis Haraux me met mal à l’aise... Le 10 février 2009 11H03 Fabrice Flipo

Oui tout cela a l’air drôle...

Mais en même temps la BD pose de vraies questions auxquelles les chercheurs sont bien en mal de répondre et de faire des propositions. Comment justifier de dépenser des milliards dans un accélérateur de particules et quasiment rien sur les renouvelables ?... Où pose-t-on cette question ? Qui y répond ? Comment fait-on pour arbitrer, sachant qu’il est impossible de ne pas arbitrer, les ressources étant limitées ?...

Clamer qu’on est pour "la recherche fondamentale" n’est évidemment pas une réponse, et pourtant c’est la réponse des principaux syndicats... Est-ce que "recherche fondamentale" signifie recherche administrée par les chercheurs à l’exclusion des citoyens ? La société a bel et bien l’impression que la recherche n’est plus au service des citoyens ; Sarkozy le sait et a beau jeu de dire que le pilotage de la recherche sera désormais un peu plus sous le contrôle des élus du peuple. A cela on ne peut pas se contenter de se moquer en arguant du fait que les scientifiques eux travaillent pour l’avenir ou pour le bien commun, comme s’ils avaient la science du bien commun ou la préscience de l’avenir. Dans les deux cas c’est la démocratie qui est menacée par "la science". La science peut se faire autoritaire, décrétant par exemple que les citoyens sont irrationnels parce qu’ils doutent des vertus des OGM, du nucléaire etc. et préféreraient peut-être en savoir plus sur les changements climatiques et les renouvelables... Comment résout-on le problème ? Les scientifiques ont-ils le droit d’ignorer ces demandes de la société ? Je ne crois pas.

Sarko joue le peuple contre les corps intermédiaires, ici comme ailleurs. Il ne met pas davantage la science au service des citoyens, bien entendu. Mais la réaction desdits corps intermédiaires s’en tient à la défense de son statut au lieu de chercher à retrouver une légitimité démocratique, c’est bien dommage car ce n’est pas ainsi qu’ils trouveront des alliés.

Cette BD me met plus mal à l’aise qu’elle ne met fait rire, en tout cas. Je ne crois pas qu’on puisse tirer la science de ce mauvais pas de cette manière-là.

Cdt,

Fabrice

La BD "ANR" par Francis Haraux me met mal à l’aise... Le 30 septembre 2012 23H04 elodie

Bonjour, je suis charmé par la particularité de votre web site. Je vous encourage à continuer dans ce chemin. Amicalement.

site casino en ligne

loto649