L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Tribunes et Contributions / soutien d’un syndicat CGT Rhodia Recherche Lyon

soutien d’un syndicat CGT Rhodia Recherche Lyon

le 18 juin 2008

Nous sommes aujourd’hui quelques représentants des salariés du Centre de Recherches et de Technologies de Lyon (CRTL) de la société RHODIA à nous joindre à la journée d’action du CNRS.

Pourquoi des salariés du privé viendraient-ils soutenir leurs homologues du public sur des questions organisationnelles et budgétaires ?

* Parce que ces questions sont l’expression d’une seule et même politique gouvernementale dont nous subissons tous les affres : salariés du public et du privé * Parce qu’en tant que citoyens, nous n’acceptons plus la casse du service public, ni de ses différents organismes ou entreprises * Parce que nos dirigeants ont compris depuis longtemps quels bénéfices on peut tirer des partenariats public-privé, saupoudrés de collusions MEDEF-UMP

Pour les personnes qui sont encore à convaincre, nous pouvons vous rappeler entre autres 2 faits révélateurs : notre Directeur des Ressources Humaines Groupes possède une autre casquette : celle de président de la fédération des métiers de la chimie de l’UMP ; et l’ex-directeur du CRTL va dans les semaines à venir être détaché de RHODIA pour venir occuper un poste de directeur d’un laboratoire du CNRS avec pour mission de faire grossir ce dernier pour lui donner une envergure européenne. On peut se demander quelle sera l’objectivité de cette personne à double-casquette « RHODIA-CNRS » lorsqu’il faudra allouer des ressources, réaliser des investissements, ou défendre des projets au sein du pôle de compétitivité AXELERA dont font partie et le CNRS, et RHODIA.

Nous avons parfaitement conscience de la façon dont les industriels pillent les fonds publics au travers des Crédits Impôts Recherche, des pôles de compétitivité, des projets ANR, des projets européens … A ce tableau peu réjouissant, nous voudrions en plus vous faire prendre conscience que ce pillage ne profite nullement aux salariés de ces mêmes groupes, vos concitoyens par ailleurs. Cette année, se sont pour la recherche RHODIA en France environ 10% des postes qui seront supprimés sur nos 2 centres, malgré les bénéfices de l’an passé qui ont valu quelques 125 M€ aux actionnaires, rentabilité oblige !

Nos destins sont liés, que ce soit par des financements alambiqués, ou par des UMR. Un laboratoire mixte RHODIA-CNRS a déjà été créé au CRTL cette année, un autre à Bordeaux il y a 5 ans, et dans les cartons nous avons des unités mixtes à créer ensemble ... en Chine !

Là ou d’autres ont compris comment « capitaliser » des fonds publics pour servir leurs intérêts privés, nos devons nous aussi faire converger nos luttes. Nous avons déjà l’habitude de nous croiser dans nos métiers et de travailler ensemble pour faire avancer la science et la société, nous devons aujourd’hui redévelopper des solidarités et des collectifs pour nous réapproprier NOTRE outil de recherche.

Nous appelons les autres salariés du privé à nous rejoindre dans cette démarche.

Contact : Syndicat CGT du CRTL, 85 avenue des Frères Perret, 69192 Saint-Fons

Mail : slr.rhodia@yahoo.fr