L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Ile de France / IDF Sud / Budget 2009 de Paris-Sud XI .... en dessous de l’inflation !

Budget 2009 de Paris-Sud XI .... en dessous de l’inflation !

Par Julien Brossard, le 9 décembre 2008

Voici le message de la présidente de l’université Paris-Sud XI, envoyé à l’ensemble du personnel de l’Université, le 9 décembre 2008

Chers Collègues,

Nous avons reçu vendredi soir la notification des moyens de fonctionnement 2009 pour notre université (voir).

Sur le plan budgétaire la dotation est en augmentation de 2,4% par rapport à 2008, en deçà du taux d’inflation annuelle de 2008, et surtout très en deçà du taux moyen annoncé (15% pour l’ensemble des universités).

Il est très difficile de faire une analyse comparative précise de la réalité de cette augmentation sur le fonctionnement de l’université, dans la mesure où la globalisation des crédits conduit maintenant le ministère à prendre en compte un périmètre élargie comprenant : le contrat, le plan licence, le plan carrière, l’enveloppe des primes .... , avec la Dotation Générale de Fonctionnement, qui elle même est calculée cette année sur la base de nouveaux critères qui ne sont pas renseignés pour notre université.

Plus inquiétante encore la prévision donnée sur l’évolution des crédits de fonctionnement pour 2010 et 2011 : -0,2% pour 2010 et +0,0% pour 2011 !

Ces sommes n’intègrent pas encore la masse salariale, mais le courrier notifie également l’évolution de notre dotation d’emplois :

Sur 2009, l’université va perdre 11 emplois de titulaires, 3 IATOSS au titre des réductions nationales des emplois dans les universités, et 8 Enseignants-chercheurs au titre de redéploiements entre les universités. Là aussi cette notification est accompagnée de prévisions sur 2010 et 2011 : l’université perdrait ainsi à nouv eau 8 emplois en 2010 et 8 emplois en 2011 !

Ce sont de très mauvaises nouvelles pour l’université, qui, par ailleurs, n’ont pas fait l’objet de concertation : qu’il s’agisse des concertations annuelles que nous avions chaque année avant la notification de la DGF ou de concertations à l’occasion de la campagne des emplois.

Qui plus est, nous voyons que ce qui aurait normalement dû être fixé à l’occasion de la négociation du contrat quadriennal est déjà fortement préempté.

J’avoue avoir beaucoup de mal à comprendre le sort fait à notre université, dans la logique d’une politique affichée cherchant à renforcer les capacités de nos établissements pour progresser dans la compétition internationale au plus haut niveau. Veut-on nous punir d’avoir eu des Prix Nobel et Médaille Fields ? On peut se le demander.

Bien cordialement

la présidence de l’Université Paris-Sud 11