L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Tribunes et Contributions / Participation au 1er Forum Mondial ¨Sciences & Democratie¨ (Belem, Para, Bresil)

Participation au 1er Forum Mondial ¨Sciences & Democratie¨ (Belem, Para, Bresil)

Par Julien Brossard, le 27 janvier 2009

Le premier forum mondial ¨Sciences et Democratie¨ s´est tenu a Belem (Para, Bresil) du 26 au 27 janvier 2009, en ouverture du Forum Social Mondial (FSM). (Les débats en version audio).

A cette occasion, une intervention en sceance pleiniere a ete realisee afin d´alerter les citoyens et collegues presents au forum de la situation de l´enseignement superieur et la recherche en France, en Europe et dans le monde. Cette prise de parole a ete prealablement co-redigee par des membres de SLR, du SNCS, du SNESUP et de la FMTS (Federation Mondiale des Travailleurs Scientifiques) presents au FSM.

Voici l´intervention (26 janvier) :

¨Cette intervention vise a appuyer et completer l´expose de Cecile Sabourin.

Depuis 20 ans, un ensemble de reformes visant a modifier le fonctionnement des instituts de recherche et le systeme educatif sont a l´oeuvre en Europe et dans de nombreux autres pays du monde.

Ces reformes sont inspirees par une vision neo-liberale dont l´objectif est la creation d´un marche de l´enseignemt superieur et de la recherche, ou la concurrence permettrait aux acteurs (etudiants, professeurs, parents) d´assurer l´equilibire entre l´offre et la demande.

L´application de ces reformes est realisee par une modification subtile et dispersee des structures et statuts existants, dont l´impact principal est l´augmentation de la concurrence, de la precarite et la diminution de l´autonomie des acteurs. Le pouvoir invoque egalement - pour justifier ces reformes - les aspirations des citoyens sans effectivement leur demander leur avis et sans s´assurer qu´ils detiennent l´ensemble des informations leur permettant d´exprimer un avis eclaire.

Ces reformes affichees comme repondant a des problematioques societales pertinentes ont en realite comme objectif principal la subordination de la recherche publique et de l´enseignement superieur a des interets particuliers. Ces reformes dangeureuses limiteront non seulement l´acces a un enseignement de qualite accessible a tous, mais limiteront aussi l´expression publique de contre pouvoirs. Les citoyens seront moins bien informes et leur vigilance sera amoindrie.

En France, syndicats et associations luttent ces dernieres annees contre le demantelement de la recherche publique et l´abolition de la collegialite dans le fonctionnement de la recherche et de l´enseignement superieur. Les manifestations, occupations, petitions se succedent a un rythme important ces derniers mois. Aujourd´hui commence une greve dans l´ensemble des universites francaises qui sera reconduite de jours en jours. Dans 3 jours aura lieu en France le premier appel interprofessionnel a la greve depuis 40 ans ou les problemes de la recherche et de l´enseignement superieur seront abordes.

Par ce texte, les membres de l´association Sauvons La Recherche, du SNESUP, du SNCS et de la FMTS presents au forum social mondial souhaitent informer les citoyens des reformes qui touchent notre milieu. Il est urgent de reagir, car il est peut etre deja trop tard. Merci.¨