L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Tours / Motion du congrès de l’Université F. Rabelais (Tours, le 4 février 2009)

Motion du congrès de l’Université F. Rabelais (Tours, le 4 février 2009)

Par Julien Brossard, le 7 février 2009

Mesdames, Messieurs,

J’ai réuni hier le congrès pour qu’il donne sa position sur les réformes importantes du statut national des enseignants-chercheurs et de la réforme des concours de l’enseignement. Un large débat de plus de deux heures a démontré les inquiétudes et la mobilisation de l’ensemble de l’université.

Trois motions ont été proposées par différents membres des conseils représentant différentes sensibilités. J’ai proposé qu’une suspension de séance permette la synthèse de ces motions.

Cette motion unique que vous trouverez, ci-dessous, a été adoptée par 74 voix contre une.

Loïc Vaillant, Président de l’Université François Rabelais (Tours).


Motion adoptée par le congrès du 4 février 2009 :

L’accumulation de textes réglementaires, de dispositifs, de plans, dans un contexte marqué par plusieurs centaines de suppressions d’emplois dans l’enseignement supérieur et la recherche, créé une profonde et active indignation. Elle menace gravement la cohésion de la communauté universitaire. Le congrès de l’Université de Tours, réuni le 4 février 2009, exige :

*- le retrait du projet actuel de décret modifiant le décret 84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs ;

*- l’ouverture de négociations par le ministère avec toutes les instances et organisations représentatives de la communauté universitaire portant conjointement sur le décret statutaire et le décret CNU ;

*- le congrès de l’Université de Tours, à la suite des recommandations du CEVU, décide de ne pas transmettre les maquettes des nouveaux masters. Il demande que soient retirées les nouvelles dispositions affectant les concours de recrutement des enseignants pour que s’ouvrent des négociations permettant la reconnaissance des qualifications des enseignants du primaire et du secondaire ;

*- le congrès invite à une demi-journée « ouverte » sans enseignement, propice à l’élaboration de propositions alternatives, pour diffuser informations et analyses sur la situation actuelle qu’il estime très préoccupante, le lundi 9 février après-midi. Il appelle à une journée blanche, le mardi 10 février, dans le contexte de l’appel à une manifestation nationale des universités et de la recherche ;

*- il invite à la non-participation aux travaux ordinaires des conseils de l’Université, au report des délibérations des jurys et à la suspension, jusqu’à la pause pédagogique, des relevés d’absence des étudiants.