L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (2)
Accueil / Actualités / Compte rendu de la manifestation du 19 février 2009

Compte rendu de la manifestation du 19 février 2009

Par Bérangère Dupont, le 19 février 2009

Je reprends vos commentaires pour compléter les CR, envoyez-les moi à contact@sauvonslarecherche.fr


Bientôt, les photos, vidéos et la couverture médiatique...


Amiens

Pour Amiens, aujourd’hui, environ 400 personnes, essentiellement des universitaires. Distribution de tracts, contacts presse, défilé sympathique ! Rdv à la rentrée, les étudiants s’organisent de plus en plus afin de "soutenir" le mouvement initié par les EC. + des cours de philo dans les rues

Besançon

La manif. a rassemblé entre 1200 et 1500 manifestants : Personnels Univ. + CNRS + Etudiants . Départ 14 h Place de la Révolution, Arrivée 16 h 30 Rectorat.

Bordeaux

A Bordeaux, la manifestation de jeudi 19 février a réuni environ 2500 personnes (les estimations de la police et des organisateurs concordent), majoritairement des étudiants, quelques professeurs de droit en toge, un "petit carré" de chercheurs CNRS et Cemagref autour de la banderolle SLR. En décru par rapport à la manifestation du 10 février dernier. Délégation reçue à la préfecture et cérémonie symbolique de non-remise des maquettes des masters devant le Rectorat. Le moment délicat, c’est la semaine qui vient, avec les facs en vacances d’hiver.

Corse

Compte rendu de la journée du 19 février : Action-manifestation réunissant environ 300 personnes : la manifestation s’est arrêtée place Paoli. Elle a rendu hommage à Pascal Paoli en tant que fondateur de l’université de Corse, voulant rappeler l’importance de l’intégrité de l’université pour l’avenir insulaire. Les manifestants ont ensuite été reçus chaleureusement à la Casa Cumuna, afin d’assister à un cours expliquant la réforme de la masterisation. Un compte rendu avec photos est disponible à l’adresse http://ucpp.rizzanese.fr/?p=98

Grenoble

Journée calme à Grenoble aujourd’hui, pour cause de vacances pas de manif organisée. Distribution de tracts intersyndicaux (une face CNRS, une face enseignement & IUFM) en centre ville, avec quelques tables et pancartes. Une trentaine de personnes grand max. Bonne réception des tracts, mais peu de monde dans les rues, il fait froid !

Lille

Vente aux enchères d’étudiants : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/information/accueil/index.php?index=4

Lille : 2 à 3000 manifestants ; donc mobilisation qui s’amplifie encore ; mélange de tous personnels des 3 universités lilloises, de l’IUFM et d’étudiants ; ambiance bruyante et plus joyeuse qu’il y a quelques semaines (sentiment confus qu’on va gagner ?) ; une première : un ballon gonflable (université de Lille1) pour bien être vu par nos concitoyens ; le cortège a été rejoins par une autre manifestation (travailleurs sociaux)

article sur La Voix du Nord

un "freezing "sur la "grand-place" presque noire de manifestants (video sous peu sur Youtube) ;

à la dispersion, pendant environ une heure , chansons, sur des airs connus, plus ou moins féroces ridiculisant les agissements et déclarations de Sarko et Valérie, bien reprises en choeur ( mais les CRS n’ont pas applaudi !)

Par ailleurs, des expériences physique et chimie ont été réalisées mercredi dans le centre-ville. excellente communication avec les passants globalement favorables.

De plus plusieurs cours sont donnés dans des lieux publics.

Bref : une mobilisation forte avec de nombreuses actions vivantes, visibles et tournées vers l’extérieur de l’université.

Lyon

Une manif fort réussie sachant que 2 facs sur 3 étaient en vacances. 1000 pesonnes selon la police (très sous estimé à notre avis, mais clairemnt moins que le 10) se sont rendues en cortège des Terreaux à la préfecture où aucune délégation n’a été reçue. Beaucoup de médias, toutes les télés locales, beaucoup d’ambiance et plein de trucs visuels très inventifs. Bref, on n’est pas fatigués !

Dans la presse : http://www.libelyon.fr/info/2009/02/la-longue-march.html

http://www.libelyon.fr/info/bernard-roux-coordonnateu.html

http://www.libelyon.fr/info/olivier-gandrillon-du-col.html

http://www.libelyon.fr/info/tayeb-tounsi-porteparole-.html

Marseille

5000 environ manifestants. très beau cortège, avec animation des étudiants en arts plastiques et musicologie une banderolle sur le batiment principal de l’université de Provence qui cachait "vence" et indiquait "fits"...à vous de reconstruire ! au retour de la manif cette banderolle avait été déjà retirée.... 7 pantins représentant des IATOSS pendus aux fenêtres (7 postes de IATOSS supprimés) cortège depuis les escaliers de la gare St Charles vers la Canebière, puis arrivée à la place de la Préfecture qui était tellement remplie que la fin du cortège n’y avait pas accès ! Les étudiants on pendu un pantin représentant Sarkozy il faisait beau, c’était chouette, mais maintenant arrivent les vacances universitaires....

Nice

A Nice, nous étions près de 1000 à manifester cet après midi au départ de la Faculté des Sciences, personnels de la recherche et de l’enseignement supérieur et étudiants, dans le calme et la bonne humeur. Quelque uns d’entre nous ont distribué des tracts et discuté avec les passants, dans l’ensemble favorables à notre mouvement.

Orléans

Plus de mille (1200 ? 1500 ?) personnes à Orléans sur un long trajet de la Cathédrale aux boulevards et jusqu’à l’IUFM, étudiants, enseignants et enseignants-chercheurs, chercheurs, tous ensemble pour une manifestation bruyante et blanchie par les tee-shirts ornés d’un coeur avec "j’aime l’Université" ("aime" remplacé par un joli coeur bien rouge en témoignage d’amour, bien sûr). Photo-reportage maison sur

Paris

30 000 personnes Beaucoup de très jeunes. Coloré et dansant comme à l’accoutumée. Quelques cercueils et airs d’enterrement (Paris III...). Une stratégie subtile d’A.T. pour glisser les banderoles noires, très suivies, quasiment en tête de cortège ; notre présidente intérimaire, elle, tout-à-fait en tête, et fort demandée (photos, caméras, micros). Un temps magnifique. On était donc "bien, là, y’avait d’la lumière, c’était bien chauffé" ! Pourvou que ça doure !

Pau

Les étudiants sont venus en cortège de l’université jusqu’au centre ville où a eu lieu un sit-in de 11h à midi (place Clémenceau, devant la Préfecture), regroupant étudiants, enseignants-chercheurs et BIATOS, avec des pancartes, des prises de parole, des chants et quelques distributions de tracts. Nombre de participants : environ 300 ? dont 2/3 d’étudiants ?... Ensuite, retour en cortège à l’université. Réaction des gens croisés dans la rue : plutôt sympa dans l’ensemble.

Poitiers

entre 1000 et 1500 sur la fin de parcours à notre manifestation de Poitiers qui a rassemblé C, EC , ITA, BIATOSS, étudiants Tour de ville avec "sit- in" à différents points stratégiques. Pas de provocations ni d’un côté ni de l’autre En final occupation de la place de l’hôtel de ville sous le soleil

Reims

Entre 1500 et 2000 manifestants à Reims (enseignants-chercheurs, BIATOSS et étudiants). Manifestation musicale et ensoleillée suivie d’une arrivée au centre ville où un corbillard nous attendait pour enterrer les réformes !

Rennes

A rennes, petit rassemblement ce matin place de la mairie, mais pas si mal pour une semaine de vacances, et nous avons distribué environ 1000 tracts aux passants pour leur expliquer les raisons de notre colère.

Strasbourg

Manifestation exceptionnelle à Strasbourg : du parvis de la faculté de droit à la place Kléber, près de 5000 manifestants (1/5 de personnels, 4/5 d’étudiants et lycéens) ont défilé demandant l’arrêt de la casse de l’enseignement supérieur et de la recherche. article dna

Toulouse

Manifestation très suivie, musicale et colorée. Peu d’étudiants.

Tours

Comparable en termes d’effectifs (entre 600 et 1600 personnes), d’organisations syndicales (étudiantes : Snuipp, Snesup, Sud-Solidaires ; politiques : MJS) et de catégories socio-professionnelles représentées (les étudiants de licence et d’IUT, majoritaires, côtoyaient enseignants-chercheurs, bibliothécaires, et quelques professeurs de l’enseignement secondaire), la manifestation tourangelle s’est distinguée par ses modalités plus ludiques, revendicatives et originales que la dernière fois. Menée de la place de la Liberté à l’université François-Rabelais, elle a multiplié les sit-in devant les principaux points du parcours (Immeuble administratif du Cluzel, Hôtel de Ville, Palais de Justice, Pont Wilson) et promené l’effigie revisitée du Président de la République pendant 3 h 30 (de 14 h à 17 h 30). Elle a donc affirmé avec beaucoup de conviction partagée par l’assistance rencontrée le lien permanent entre une recherche publique de qualité et un appui indéfectible de l’Etat.

JPEG - 149.7 ko
à Tours
JPEG - 861 ko
à MARSEILLE
JPEG - 1 Mo
à MARSEILLE
JPEG - 160 ko
à paris
JPEG - 111.9 ko
à paris
JPEG - 151.9 ko
à paris
JPEG - 125.2 ko
à paris Isabelle This Saint Jean
JPEG - 135.7 ko
à paris
JPEG - 134.6 ko
à paris
JPEG - 160 ko
à paris
JPEG - 210 ko
à MARSEILLE
JPEG - 75.2 ko
à Strasbourg
JPEG - 40 ko
à Strasbourg
JPEG - 63.1 ko
à Strasbourg