L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / Actualités / Toujours pas de sortie de crise - manifestations le 5 mars

Toujours pas de sortie de crise - manifestations le 5 mars

le 4 mars 2009

Sortie de crise ?

Le 5 mars, manifestations de l’enseignement supérieur et de la recherche dans plusieurs villes en France !

Le gouvernement a-t-il réussi à renouer le dialogue et à sortir de la crise sans précédente que connaissent l’enseignement supérieur et la recherche depuis maintenant presque un mois ? Non. En effet, les conditions pour le rétablissement du dialogue sont loin d’être remplies, en dépit des dernières annonces du Premier Ministre et de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Le Premier Ministre a annoncé qu’une discussion devait s’ouvrir sur les principes d’un nouveau projet de décret sur les statuts des enseignants-chercheurs et s’est engagé à ce qu’il n’y ait pas de suppressions d’emplois dans les Universités en 2010 et 2011. Il entérine donc les suppressions prévues dans les organismes de recherches pour ces deux années, ainsi que celles annoncées pour 2009 dans l’enseignement supérieur et la recherche. Il se refuse également à mettre en place un plan pluriannuel de l’emploi scientifique. Par ailleurs, le silence du gouvernement est éloquent sur les organismes de recherche dont le démantèlement est engagé, sur le projet de réforme de la formation et du recrutement des enseignants, ainsi que sur le contrat doctoral.

Dans ces conditions, la participation à des négociations avec le ministère est tout simplement impossible. Seuls quatre syndicats minoritaires ont accepté de participer depuis vendredi à une discussion avec la ministre sur le nouveau projet de décret concernant le statut des enseignants-chercheurs. Le texte qui est sorti de la première rencontre montre que la prétendue remise à plat de ce décret est un leurre, puisque les aspects les plus problématiques du projet de décret restent d’actualité (pour une analyse succincte de ce texte). Refusant cette parodie de concertation, Sauvons La Recherche et la plupart des organisations de l’enseignement supérieur et de la recherche ont choisi d’interpeller le Premier Ministre pour exiger des engagements clairs sur la question de l’emploi, du devenir des organismes et de la mastérisation, préalables indispensables à l’ouverture d’une négociation globale sur l’ensemble des sujets.

Ce message ne pourra être entendu sans une présence massive aux prochains rendez-vous de mobilisation.

1- Nous vous invitons donc demain 5 MARS à rejoindre les manifestations. La manifestation parisienne partira à 15h de Denfert Rochereau pour aller vers l’Assemblée Nationale (arrêt à Varenne). Nous manifesterons en convergence d’objectif avec les personnels de santé, qui manifestent également en direction de l’Assemblée Nationale le même jour.

2- Nous vous invitons également les 10 et 11 mars à participer aux journées de manifestations en convergence avec le premier et le second degrés.

3- Pour amplifier le mouvement dans les laboratoires, un Appel pour un rassemblement national des délégués de laboratoires a également été lancé. Il doit être préparé par des Assemblées générales des laboratoires qui confirmeront l’appel à refuser d’être expert pour l’ANR et l’AERES et éliront des représentants pour le rassemblement national des délégués de laboratoire qui se tiendra le 12 mars 2009, à partir de 10 heures, à l’amphithéâtre de l’Institut océanographique, 195 rue Gay-Lussac (Paris 75005).

Le C3N (instance regroupant les responsables des différents conseils scientifiques du CNRS et de la Conférence des présidents du Comité National de la recherche Scientifique) a donné dans un communiqué du 2 mars les résultats d’une consultation à laquelle 60% des unités du CNRS ont répondu. Le C3N appelle également à un moratoire des évaluations à l’ANR et AERES.

Une réunion des directeurs d’unité se réunira par ailleurs le 14 mars à Paris.

4_ Sauvons La Recherche élabore un ensemble de propositions correspondant à une actualisation des conclusions des Etats Généraux de 2004 « Pour une vraie réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche ». Nous la soumettrons très prochainement à la discussion et nous vous inviterons à en débattre lors de notre prochaine assemblée générale qui se déroulera en mars.

Pour connaître les actions à venir, surveiller régulièrement la rubrique, Actions en mars partout en France

Si nous restons mobilisés, de grandes avancées sont possibles !