L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / Actualités / CR manfestation nationale du 5 Mars

CR manfestation nationale du 5 Mars

Par Bérangère Dupont, le 5 mars 2009

Brest

200 manifestants

Caen

1300 Manifestants

Grenoble

1500 manifestants

Lille

500 manifestants

Lyon

Une très belle manifestation. 2600 manifestants selon la police qui en avait compté 2500 la semaine dernière : autant dire que le mouvement ne FAIBLIT PAS. On a rejoint devant la préfecture un rassemblement organisé pour protester contre la loi Bachelot. Une banderole commune « Santé, Education, Social, Recherche : UNE MEME LUTTE » a alors été déployée en tête et le cortège commun s’est ensuite rendu place Guichard. Après quelques prises de paroles, la manif s’est dispersée dans le calme, les étudiants de Lyon 2 retournant bloquer leur fac.

Pour la 5ème manif en 5 semaines, une très belle réussite.

Mans

200 manifestants

Marseille

500 manifestants

Montpellier

Manifestation d’environ 1000 personnes, du Peyrou au Rectorat.

Nice

200 manifestants

Quimper

250 manifestants

Paris

20 000 manifestants

Une curieuse ambiance, certes non de "sortie de crise" mais de presque victoire, un peu boostée par un certain article du Canard enchaîné d’hier... D’où joyeux brouhaha, pour ne pas dire un peu le bazar, cortèges très étirés (mais aussi parfois concentrés et joliment bruyants), formant en tout une longue chenille de... au moins 18 000 personnes - difficile à dire si même 20 000. Beau temps aidant... De quoi remonter les sourires de mines un peu fatiguées (à Paris III, par ex., nous sortions d’une AG très nombreuse, du jamais vu, au-dessus de 600 personnes - toutes catégories confondues - qui a voté la poursuite, durcissement, élargissement... Hasta la victoria : siempre). Une réflexion entendue : c’est quand même la troisième année ! à qui la faute ?... - Dommage, une dispersion un peu anonyme, furtive, devant les Khmers bleus.

Pau

Malgré un temps exécrable (giboulées de pluie, orage, grêle ...), nous partîmes (encore) 300 (ou presque) de l’Université vers 11h : étudiants, EC et BIATOS, avec banderoles et porte-voix, en passant par l’IUFM, pour arriver au centre ville (Place Clémenceau) vers 12h devant la Préfecture. Quelques étudiants sont restés sur place... mais le froid a dispersé le gros des troupes (dont moi) avant 13h Pour la suite éventuelle, voir la presse locale qui était sur place. Ne nous décourageons pas, il y avait à peu près autant de monde que le 19 février, alors que la météo était bien pire.

Remarque (personnelle mais partagée par d’autres collègues) : dommage que le blocage de la fac par les étudiants ait rendu le campus désert et démobilisé beaucoup de monde.

Poitiers

La manifestation poitevine a rassemblé entre 1000 et 1500 personnes (nous n’avons pas les estimations officielles), une participation assez constante au fil du temps. Après un circuit dans le centre ville d’une heure trente environ, les personnels se sont retrouvés place de l’hôtel de ville. Tous les responsables d’enseignements et autres ont alors présenté oralement leur démission de fonctions non électives et déposé un formulaire approprié dans une urne. L’ensemble de ces démissions a ensuite été porté au président de l’université .

A Poitiers les cours de Biologie étaient toujours suspendus toute la semaine, avec en plus un blocage des locaux par les étudiants. Le 5 mars, une manifestation des personnels de l’Université et du CNRS a eu lieu et s’est clôturée par une cérémonie de démission symbolique de diverses responsabilités administratives. Environ 150 collègues ont ainsi déposé leur démission dans une urne devant les marches de l’Hôtel de ville.

Rennes

A Rennes, nous avons manifesté l’après-midi entre deux giboulées. Nous étions *plus nombreux* et plus enthousiastes que la semaine dernière : plus de 2200 d’après le quotidien régional Ouest-France. La jonction avec 300 agents hospitaliers en grève s’est faite en fin de parcours. http://mathsrennes1.blogspot.com/2009/03/manifestation-du-5-mars.html

Strasbourg

200 manifestants

Toulouse

2500 manifestants

Tours

200 manifestants