accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Actualités / Face à une stratégie misérable : rendez-vous le 11 et le 12 mars !

Face à une stratégie misérable : rendez-vous le 11 et le 12 mars !

le 10 mars 2009

La communauté scientifique veut être entendue ; les amphithéâtres, les laboratoires et toute la communauté de la recherche et de l’enseignement supérieur ne demandent qu’à pouvoir enfin se remettre sereinement au travail. Mais le gouvernement, par son refus d’entendre et ses simulacres de concertation, interdit aujourd’hui le retour au calme. Alors que la contestation de sa politique de l’enseignement supérieur et de la recherche est globale, il prétend traiter les sujets les uns après les autres, ne jouant que le pourrissement, pariant ainsi sur le découragement, l’épuisement et la mauvaise conscience des universitaires vis-à-vis de leurs étudiants. Mais pire, et plus dangereux, le gouvernement espère aussi, par son attitude et quelques provocations policières, attiser notre exaspération et compte bien qu’elle débouche sur la radicalisation de notre mouvement. Il pourrait alors aisément le discréditer et se poser en victime ouverte au dialogue onstructif face à des contestataires qu’il stigmatiserait comme irresponsables. Les recettes politiciennes de la fausse concertation avaient fait leurs preuves au moment du Pacte pour la Recherche, tandis que celle du discrédit n’avait pas si mal marché au moment de la mobilisation contre la LRU, mais nous en connaissons maintenant les ressorts et ne nous laisserons plus prendre à cette stratégie misérable. Si la situation devait s’aggraver et que des actes de violence devaient apparaître, nous voulons dire dès aujourd’hui que le gouvernement en serait comptable et devrait en être tenu pour seul et unique responsable.

Constatant :

- que la mobilisation exceptionnelle de notre communauté n’a débouché pour l’instant que sur des promesses concernant l’abandon des suppressions d’emplois dans les universités en lesquelles nous n’avons plus aucune confiance ;

- que la réécriture du texte sur les statuts a engendré un produit presque plus inquiétant que le précédent ;

- que les suppressions d’emplois pour les années à venir dans les organismes de recherche n’ont pas été abandonnées, pas plus que celles prévues en 2009 ;

- que le démantèlement des organismes de recherche est toujours en cours ;

- que le gouvernement n’a entendu, ni notre rejet de sa soi-disant "réforme" de la formation et du recrutement des enseignants du primaire et du secondaire, pas plus que celle portant sur le contrat doctoral ; nous vous invitons donc le mercredi 11 mars à participer aux manifestations en convergence avec le premier et le second degrés "Ensemble, de la maternelle à l’Enseignement Supérieur et la Recherche" (Paris, mercredi 11 mars, 14h30 à la République (direction Nation) ; pour la province voir Actions en mars partout en France).

Nous vous invitons également, pour amplifier le mouvement dans les laboratoires, au Rassemblement national des délégués de laboratoires, préparés par des Assemblées générales des laboratoires, et qui se tiendra le 12 mars 2009, à partir de 10 heures, à l’amphitéâtre de l’Institut océanographique, 195, rue Gay-Lussac (Paris 75005). (Appel pour un rassemblement national des délégués de laboratoires )