L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Actualités / Situation dans les EPST / CNRS : au secours, mon labo a disparu !

CNRS : au secours, mon labo a disparu !

Article de Jade Lindgaard

le 28 avril 2009

cet article a été publié le 26 avril sur le site de Mediapart (http://www.mediapart.fr)

Depuis le début de l’année, plusieurs dizaines de personnes travaillant pour des équipes affiliées au CNRS sont brutalement rejetées de l’organisme. Des chercheurs titulaires tombent en plein vide juridique, des budgets sont gelés, et des équipes perdent du jour au lendemain leur existence administrative. Une administratrice se désespère : « On est des cobayes. C’est épouvantable. Comment voulez-vous que les gens aient envie de travailler ! »

Jusqu’à présent, la direction du CNRS niait les faits. Mais Maurice Gross, directeur des partenariats, confirme à Mediapart que le CNRS a bien amorcé une nouvelle gestion de ses unités mixtes de recherche (UMR), ces laboratoires associés aux universités : « On a cessé d’avoir 11 UMR, suite à un arbitrage de la direction générale. Ce ne sont pas des choix faciles . » La nouveauté, c’est que les critères de désassociation ont changé. Jusqu’à présent, un laboratoire bien évalué restait au CNRS. Désormais, explique Maurice Gross, « on peut être bien évalué et pas associé. Autrefois ce n’était pas comme ça, donc, pour les unités, c’est difficile à comprendre car c’est une culture très ancienne. Mais cette règle n’est plus vraie ».

lire l’article intégral dans le pdf joint :

PDF - 105.5 ko
Mediapart_26_avril_09