L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / communiqués partenaires / Signez l’appel pour sauver la cité’u d’Antony !

Signez l’appel pour sauver la cité’u d’Antony !

le 15 juillet 2009

L’avenir de la résidence universitaire d’Antony Jean Zay (RUA) est à bien des égards emblématique de la situation du logement étudiant en Ile-de-France. Plus importante cité-universitaire d’Europe, la RUA propose près de 2100 chambres à loyer très social aux étudiants franciliens. A elle seule, elle représente 16% du logement social étudiant en Ile-de-France. Les solutions de logement étudiant qu’elle propose permettent à des étudiants issus de milieux sociaux modestes d’accéder à l’enseignement supérieur. Sa localisation permet un accès rapide aux lieux d’études pour les étudiants qui y résident. Mais cette résidence, d’intérêt régional et national, a été laissée à l’abandon par les pouvoirs publics et n’a connu aucune rénovation d’ampleur depuis sa construction en 1955.

En proie à toutes les convoitises, la RUA a dernièrement fait l’objet d’un transfert contesté de propriété de l’Etat à la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre (CAHB). Les nouveaux propriétaires de la résidence envisagent aujourd’hui de la détruire. Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts de Seine, et Georges Siffredi, président de la CAHB, viennent de confirmer leur intention de commencer par détruire les 548 chambres du bâtiment C de la résidence. Les 500 résidents de ce bâtiment sont aujourd’hui contraint de quitter leur chambre, avec les conséquences sociales dramatiques que cela implique, afin d’en permettre la démolition.

Nous n’acceptons pas que la RUA soit détruite. Nous ne l’acceptons pas, car la pénurie de logements sociaux étudiants est réelle dans la région : moins de 3% des étudiants franciliens ont accès à un logement du CROUS, et il est quasiment impossible d’obtenir une chambre de cité-u du CROUS pour les étudiants avant la 3ème année de licence. Nous ne l’acceptons pas, car la destruction de tout ou partie des logements du site d’Antony se traduira par une baisse du volume de logements étudiants disponibles. Nous ne l’acceptons pas, car nous estimons que les efforts de construction de logements sociaux étudiants doivent permettre l’augmentation de l’offre globale de logements disponibles, et non le redéploiement de l’existant.

Nous dénonçons la décision de Valérie Pécresse, Ministre de l’enseignement supérieur, de transférer la propriété de la résidence à la CAHB sans garantie préalables sur l’avenir du site. Ce transfert est intervenu au mépris des étudiants et des acteurs de la vie étudiante, exprimé par des votes négatifs du CA du CROUS de Versailles et du CNOUS. Mme Pécresse, ministre et candidate aux élections régionales en Ile-de-France s’est défaussé de ses responsabilités.

Alors que la crise frappe d’abord les jeunes et que leurs conditions de vie se dégradent, comment peut-on justifier de les mettre ainsi à la porte ? Il faut sauver la résidence universitaire Jean Zay ! Alors que la Région Ile-de-France a déjà provisionné 2 millions d’euros pour sa réhabilitation, c’est à l’Etat et aux collectivités concernées de prendre en charge les crédits restants à mobiliser pour sa réhabilitation. Il en va de l’intérêt des étudiants, dont les craintes est aujourd’hui légitime.

Nous refusons cette destruction qui réduirait encore davantage l’offre déjà largement insuffisante de logement social étudiant en Ile-de-France ! Nous appelons l’Etat et les collectivités concernées à prendre leurs responsabilités en mobilisant tous les moyens nécessaires à sa réhabilitation ! Nous exigeons que l’offre de logement très social soit au moins maintenue à l’identique sur le site et que toutes les dispositions soient prises pour qu’aucun résident ne se trouve sans logement.

Premiers signataires :

Jean-Baptiste Prévost, Président de l’UNEF ; Marie-Jo Weil Ehrhart, Présidente de l’AARUA (Associations des Amis de la Résidence Universitaire d’Antony) ; Lionel Jospin, ancien résident de la RUA, ancien Premier Ministre ; Marie-Georges Buffet, Secrétaire nationale du PCF et Députée de Seine Saint-Denis, ancienne ministre ; Jean Luc Mélenchon, Président du PG et Député européen, ancien ministre ; Benoit Hamon, porte-parole du parti socialiste ; François Lamy, Maire de Palaiseau (91) et Président de la CAPS ; Didier Guillot, Adjoint au Maire de Paris chargé de la vie étudiante ; Alain Morvan, ancien Recteur d’Académie, Professeur à l’université Paris 3 ; Marie-Helene Amiable, Députée et Maire de Bagneux ; Karima Delli, Députée européenne ; Claire-Lise Campion, Sénatrice de l’Essonne ; Gérald Hérault, Conseiller Général de l’Essonne, Vice-président chargé du logement et des politiques urbaines ; David Ros, Conseiller Général de l’Essonne, Maire d’Orsay ; Marie Pierre Digard, Conseillère Régionale, membre du CA de l’université Paris 11…

Signataires :

François Rivet, Conseiller Municipal d’Antony ; Françoise Colmez, Conseillère Municipale d’Antony, Présidente de l’association « Défi pour Antony » ; François Meunier, Conseiller Municipal d’Antony ; Marie-Thérèse Charrier, Conseillère Municipale d’Antony ; Dominique Fie, Conseiller Municipal d’Antony ; Pascale Le Neouannic, Conseillère Régionale et Conseillère Municipale d’Antony ; Magali Buzelin, Conseillère Municipale d’Antony ; Fabien Feuillade, Conseiller Municipal d’Antony, élu à la CAHB ; Pierre Rufat, Conseiller Municipal d’Antony ; Pascal Buchet, Premier secrétaire fédéral du PS (92) ; Sebastien Scognamigli, porte parole des Verts (92) ; Benoit Soulier, Vice Président Etudiant du CROUS de Versailles ; Nicolas Barbier, A&I Unsa …

Organisations :

UNEF ; CGT Crous ; A&I Unsa ; CGT Crous de Versailles ; UNL ; FSU 92 ; FSU 91 ; FCPE 92 ; LMDE ; PS Antony ; PC Antony ; Citoyens à Antony ; PG Antony ; Verts de la CAHB ; PS 92 ; Verts 92 ; PG 92 ; AARUA ; Collectif Sauvons l’AARUA ; Défi pour Antony ; Collectif Génération Précaire ; Sud-Etudiant ; Collectif Jeudi Noir ; MACAQ …

Pour signer : ici