L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)

Mondialisation de la Recherche

Par Armel Le Bail, le 8 février 2004

Des cerveaux pour pas cher se trouvent ailleurs.

L’Etat français espère que l’industrie investira massivement dans la Recherche française (il est souhaité 2% du PIB d’ici 2010). Mais pourquoi cela se vérifierait-il ? Les offres de post-doc se multiplient sur l’Internet. En voici une :

From : mustaffa@KIMIA.FS.UTM.MY Subject : Research Studentship To : INORGANIC-CHEMISTRY@JISCMAIL.AC.UK

1 MSc/PhD studentship is available to work with Dr. Mustaffa Shamsuddin in the Chemistry Department at the Universiti Teknologi Malaysia. This position is available for an immediate start.

This project involves the design, synthesis and testing of new supported metal complexes for applications in various catalytic processes. The project involve a mixture of organic and inorganic synthesis, crystallography and nmr spectroscopy.

Rate : RM1500-1800 per month (1USD = RM3.84)

A ce prix-là, autant poursuivre l’inéluctable marche de la mondialisation en l’étendant aux services.

Nous pouvons compter sur les grands groupes industriels pour compresser leurs dépenses et augmenter leurs bénéfices. Il leur apparait déjà bien plus avantageux d’investir dans des cerveaux de qualité, mais au meilleur prix. Ce ne sera probablement pas en France, même si les BAC+8 sont payès au SMIC.