L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / communiqués partenaires / Journée de débats et de rencontres avec les publics et les acteurs de la culture et de la connaissance en Ile de France

Conférence permanente et citoyenne pour la culture et la connaissance , le vendredi 11 juin 2010 à la Maison des Métallos Paris XIème, à l’initiative du CRACC.

Journée de débats et de rencontres avec les publics et les acteurs de la culture et de la connaissance en Ile de France

Pour un véritable débat démocratique

Par KELLER Angélica , le 7 juin 2010

Conférence permanente et citoyenne pour la culture et la connaissance Pour un véritable débat démocratique

Le vendredi 11 juin 2010 A la Maison des Métallos Paris XIème.

94 rue Jean-Pierre-Timbaud 75011 Paris Metro : Couronnes, Parmentier

Journée de débats et de rencontres avec les publics et les acteurs de la culture et de la connaissance en Ile de France, pique-nique, à l’initiative du CRACC*.

Crise de la culture ? Les réformes néolibérales qui ont trouvé un accélérateur avec les plans de rigueur annoncés sont en passe de saper définitivement les fondations des droits sociaux. Partout où prévaut la solidarité, le gouvernement instaure une prétendue modernisation, avec comme valeur exclusive de gouvernance la rationalisation économique, la concurrence comme moteur économique et social, l’inégalité comme norme. Tous les secteurs sont touchés les uns après les autres, l’université et la recherche, l’hôpital, l’école et la culture, sont soumis à un même modèle de restructuration. Là ou il y avait une multiplicité de structures de natures et de tailles diverses, cette pseudo-rationalisation économique impose la création de "pôles d’excellence" et de compétitivité conduisant à la réduction des structures considérées non performantes, à la fermeture des théâtres et des unités de soin qui ne sont pas assez rentables. La question des valeurs passe à la trappe, au crible épurateur d’une pauvre et triomphante raison comptable. C’est bien la culture au sens large, les valeurs instituées par le Conseil National de la Résistance qui sont explicitement visées.

Depuis une dizaine d’années avec la réforme de l’intermittence en 2003, la RGPP* en 2008 et maintenant la réforme des collectivités territoriales, tous les secteurs de la culture sont entraînés dans une spirale destructrice.

Pour préparer ou achever les prétendues réformes, il est de coutume pour les gouvernements successifs d’organiser des consultations comme les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche, les entretiens de Valois, et maintenant les conférences territoriales du spectacle vivant, pour ne retenir au final aucune des propositions des premiers concernés.

Nous ne somme pas dupes, et nous n’attendons pas le résultat de ces fausses consultations pour nous organiser et construire des alternatives. Suite aux récentes mobilisations pour la défense de l’art de la culture et de la connaissance, dans un souci de ralliement avec tous les secteurs touchés par la même logique comptable, nous proposons avec cette journée d’initier un véritable mouvement démocratique de résistance et d’actions pour la défense du bien public.  [1]

Première Journée de rencontres et de débats vendredi 11 juin 2010 A la Maison des Métallos – 94 rue Jean-Pierre Timbaud – 75011 Paris (m° Couronnes ou Parmentier)

En présence de : Roland Gori (cofondateur de l’Appel des appels), Annick Kieffer (sauvons la recherche), Michel Fouquet du SNEP-FSU, Emmanuel Wallon (Professeur de Sociologie politique), Patrick Coupechoux (journaliste), Christelle Blouet, des organisations membres du CRACC, du BLAC – Collectif National de l’action culturelle cinematographique et audiovisuelle, et de

• 10 h : débat introductif : Qu’est ce qui se passe ? Face à une même logique de gouvernance managériale et comptable dans les services publics de la culture, de la connaissance, la santé… Inventons ensemble d’autres possibles. Quelle est la mécanique des réformes en cours, comment elles agissent dans les différents de domaines ? Intervenants du secteur culturel, de l’enseignement, de la recherche et de la santé

12h30 : pause déjeuner, apportez votre pique-nique

14h30 : Ateliers et propositions d’actions. • Ce qui nous rassemble : culture, enseignement, recherche, santé, éducation… Face à des attaques de même nature, quelles sont les réponses communes ? mécanique des réformes dans la culture ▪ Quelles réformes pour la culture ? Réforme des collectivités : Explications technique, juridique et économique. Quelle analyse politique ? Pour une autre concertation : vers la co-élaboration : agenda 21 de la culture. Faut-il légiférer ? Une loi cadre pour la culture, c’est quoi ?

• 17h00 : Assemblée générale plénière, rendu des propositions d’actions

• 18h30 : Apéro

CRACC : Comité Régional d’Action pour la Culture et la Connaissance en Ile de France Artisans, depuis plusieurs décennies, de la création, de la recherche, de la diffusion de la connaissance et de multiples formes d’expression artistique, et du développement d’un public de plus en plus diversifié. Nos revendications s’appuient sur la défense d’un des droits fondamentaux de la Constitution : l’accès pour tous les citoyens à l’éducation, à l’art, à la culture et à la connaissance.

Le CRACC, crée en novembre 2009, est constitué de Association des Bibliothécaires de France - ABF-GIF, Association de Directeurs des Affaires Culturelles d’Ile-de-France - ASDAC Ile de France, CGT Culture, SFA – CGT (Syndicat Français des Artistes interprètes), SDAMP–CGT (Syndicat Des Artistes Musiciens de Paris-Ile-de-France), Coordination des intermittents et précaires d’Ile de France – CIP-IDF, Fédération de la Culture Communication Spectacle CFE-CGC et les syndicats CFE-CGC : SNACOPVA (artistes et Chefs d’orchestre de variétés et Arrangeurs), SNAPS (artistes et professions du Spectacle), SNELD (Editions et Culture), SNCAMTC (cinématographie), syndicat CFE-CGC France Télécom Orange, Fédération MEDIAS 2000 CFE-CGC (Médias et Audiovisuel), Fédération des professionnels du secteur de l’art contemporain – CIPAC, Fédération nationale des écomusées et des musées de société – FEMS, Sauvons la Recherche, Sauvons l’Université, SUD Culture Solidaires, Syndicat national des musiciens - SNM- FO, Syndicat national des scènes publiques – SNSP, Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles – SYNDEAC, Réseau Art contemporain Paris/Ile de France – Tram, Les organisations membres de l’UFISC en Ile-de-France : Fédération des Arts de la Rue en Ile-de-France, Syndicat National des Arts Vivants –SYNAVI- Ile-de-France, le RIF / Confédération des réseaux départementaux de lieux de musiques actuelles/amplifiées en Ile-de-France, Actes-If, réseau solidaire de lieux culturels franciliens, le Syndicat du Cirque de Création – SCC, le Syndicat national des petites et très petites structures non-lucratives des Musiques Actuelles – SMA, Fédération régionale des écoles de cirque d’Ile de France (fédération associée à l’UFISC)

http://craccidf.canalblog.com/

[1] *RGPP (Révision générale des politiques publiques) : Démantèlement progressif du ministère de la culture, rentabilisation des institutions culturelles, privatisation, rationalisation économique et évaluation strictement comptable des activités. La « réforme » des collectivités territoriales : Les collectivités territoriales financent aujourd’hui à 70% le secteur culturel, Avec la restriction des budgets ce sont des centaines de théâtres, de festivals, de productions de film qui vont être mis à bas.