L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Accès thématique / Communiqués de SLR / SLR appelle au boycott de la prime d’excellence scientifique

SLR appelle au boycott de la prime d’excellence scientifique

le 17 juin 2010

Malgré les multiples prises de position de chercheurs [1], de leurs instances représentatives [2] et des syndicats ([3],[4]), la direction du CNRS a ouvert depuis le 3 juin la première campagne de candidature à la « Prime d’Excellence Scientifique » (PES).

Parce que la mise en place de cette prime ne répond en rien aux demandes de revalorisation des salaires de l’ensemble du personnel CNRS (elle ne concernera que 20% des 11 500 chercheurs du CNRS — soit 2300 personnes — après la période des quatre ans nécessaires à son déploiement intégral), que ses critères et modalités d’attribution sont arbitraires et opaques (entre les mains de comités ad hoc et non du Comité National, seule instance légitime d’évaluation), des dizaines de chercheurs toutes sections confondues ont d’ores et déjà adressé au directeur du CNRS et au président de leur section au Comité national une lettre motivant leur refus de candidature.

Pour faire entendre cette opposition, Sauvons La Recherche appelle aujourd’hui les chercheurs à se joindre à ce refus en adressant un courrier [4] au président de leur section et au président du CNRS. Un message en ce sens a été envoyé le 15 juin à 50 000 personnes.

L’efficacité de cette action sera fonction de sa visibilité. C’est pourquoi la liste des « refusants de la PES » sera diffusée (avec le consentement des intéressés) sur le site de SLR.

L’ensemble des agents CNRS doit faire connaître son opposition à la mise en place d’un système de singularisation des salaires quand il est urgent de revaloriser les carrières et les traitements pour tous sans exception. Le refus de l’instauration de cette prime par les chercheurs contribuera à réaffirmer cette nécessité. La communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche a besoin de ce signe de solidarité.

Sauvons La Recherche

[1] : http://www.sauvonslarecherche.fr/sp...

[2] : http://www.sauvonslarecherche.fr/sp...

[3] : http://www.sauvonslarecherche.fr/sp...

[4] Une lettre type est disponible à http://www.sauvonslarecherche.fr/sp...