L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Actualités / L’Université Paul Verlaine-Metz et la PES (suite)

L’Université Paul Verlaine-Metz et la PES (suite)

le 14 juillet 2010

En Janvier 2010, par la volonté de son président, le CA de l’Université Paul Verlaine-Metz (UPVM), passée aux RCE depuis cette date, a décidé de se passer de l’avis de l’instance nationale d’évaluation pour l’attribution de la PES 2010 (http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article3078). Ceci, sans que le Conseil Scientifique puisse émettre un quelconque avis sur cette question.

Après plusieurs semaines, un groupe de travail (nommé dans l’opacité la plus complète et de composition inconnue à part le nombre : 16), réuni 4 fois, a rendu ses conclusions sur les modalités d’attribution de la PES 2010. Le Conseil Scientifique, lors de sa séance du 22 Juin a eu la primeur de ces cogitations. Pour l’occasion, le Président et le VP du CS avaient même déplacé le VP du CA. Mais point de diffusion préalable des dispositions envisagées aux membres du CS (comme le voudrait un fonctionnement normal de cette honorable institution) afin que ceux-ci puissent étudier les propositions et, éventuellement, les amender. A cette remarque, les membres de l’équipe présidentielle ont joué les étonnés (étonnant, non ?) et ont passé outre, soumettant au vote, et sans aucun débat digne de ce nom, des propositions que personne n’avait eu le temps de détailler. Malgré 4 votes contre et 10 abstentions, les propositions ont été adoptées !

Après passage au CTP et malgré le vote négatif de l’ensemble des représentants syndicaux (le même traitement consistant à distribuer les documents en début de séance ayant été appliqué), le CA, dans sa séance du 6 Juillet, a validé les dispositions a l’unanimité moins une voix. Ceci illustre parfaitement l’autonomie totale des présidents d’université mise en place par la LRU au détriment du fonctionnement démocratique de l’université.

Vous trouverez donc ces modalités dans le document joint (Note PES 2010) ainsi que le dossier de candidature à la PES (Dossier PES 2010). On remarquera le travail fourni par ce comité de 16 personnes à travers ce dossier de candidature qui n’est que le fac-similé de l’ancien dossier de candidature à la PEDR !!

Il serait intéressant que cet article s’enrichisse des autres modalités en vigueur dans les universités passées aux RCE. On pourrait ainsi peut-être voir si les excellents (ou les nuls) d’une université le seraient ailleurs et réciproquement. Alors, n’hésitez pas à développer le débat....