L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Actualités / BP achète le silence de chercheurs.

BP achète le silence de chercheurs.

Par Julien Brossard, le 24 juillet 2010

L’explosion - le 20 avril dernier dans le Golfe du Mexique - de la plate-forme pétrolière "Deepwater Horizon" exploitée par la compagnie anglaise BP (British Petroleum) est à l’origine de la pire marée noire que les Etats-Unis d’Amérique ont connus dans leur histoire.

Afin de mieux contrôler l’impact médiatique (et financier) que cette catastrophe pourrait avoir sur l’image de BP, la multinationale a proposé des contrats (Source) aux chercheurs académiques limitant leur liberté de publier, diffuser et communiquer sur les effets de cette catastrophe. En effet, ces contrats stipulent qu’il leur est impossible de publier ou de présenter - sans l’accord de BP - des résultats de recherche avant 3 ans, ou avant que le plan de restauration ne soit approuvé.

"Malheureusement" pour BP et heureusement pour les citoyens, un média public britannique (en l’occurrence la BBC) vient de dénoncer publiquement cette tentative de manipulation.

Coté scientifiques, Cary Nelson, le président de l’association américaine des professeurs d’Université vient de dénoncer - dans un article intitulé "BP and Academic Freedom" - cette tentative de corruption.

Cet exemple montre - une fois de plus - l’importance d’avoir une recherche publique la plus libre, indépendante et transparente qu’il soit, ainsi que des médias publics les plus indépendants de pouvoirs particuliers (politiques, économiques, religieux...).