L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / communiqués partenaires / La prime d’excellence scientifique (PES) est une mauvaise réponse à un vrai problème : pour nous, c’est décidément non !

La prime d’excellence scientifique (PES) est une mauvaise réponse à un vrai problème : pour nous, c’est décidément non !

Déclaration des syndicats SNCS/FSU , SNTRS/CGT et SGEN/CFDT de l’Inria.

le 30 octobre 2010

La liste des chercheurs du CNRS, de l’INRA, du CEMAGREF, de l’INRIA et de l’IRD ayant refusé de candidater à la PES se trouve ici


Déclaration des syndicats SNCS/FSU , SNTRS/CGT et SGEN/CFDT de l’Inria.

La prime d’excellence scientifique (PES) est une mauvaise réponse à un vrai problème : pour nous, c’est décidément non !

Une récente enquête sur la mise en place de la prime d’excellence scientifique à l’INRIA ) a montré une forte opposition à l’individualisation croissante que nous subissons dans nos métiers et une forte préoccupation concernant le niveau des rémunérations des jeunes.

Nous savons que cette individualisation est une des causes de nombreux obstacles à une recherche de qualité : perte de sens de notre métier, course aux contrats à court terme, course à la communication, sentiment accru d’urgence, etc. Alors qu’il faudrait du temps, de la continuité, de la liberté de pensée, de la diversité !

Nous savons aussi que le niveau des salaires – notamment des jeunes chercheurs – rend difficile la simple recherche d’une qualité de vie décente.

Enfin, nous savons que nombre d’entre nous n’ont pas la chance d’avoir un statut de fonctionnaire, et galèrent de CDD en CDD, ce qui est une forme de pression supplémentaire.

Mais la PES n’apporte qu’une fausse solution à l’ensemble de ces problèmes.

Elle a été, sinon voulue, du moins acceptée et mise en œuvre par la Direction de l’Inria qui n’a jamais cherché à s’y opposer au profit d’une revalorisation des salaires de tous.

Pourquoi l’attribution de cette prime devrait-elle recevoir l’aval des élus à la CE qui auraient à se prononcer sur des dossiers voulus légers pour choisir 5% des meilleurs ?

Boycottons la PES !

Les organisations syndicales de l’Inria appellent tous les chercheurs de l’Inria à ne pas soumettre de candidatures et invitent leurs élus à la CE à refuser de s’impliquer dans son attribution.


Si vous refusez d’être candidat à la PES, ou refusez de siéger à la commission ad hoc en tant qu’élu à la CE ou expert, et si vous souhaitez le faire savoir publiquement, merci d’en informer refus.pes@inria.fr .

Votre refus sera alors rendu public, au moins sur les sites SNCS et SLR.

Pour plus d’informations sur la PES voir : https://intranet.saclay.inria.fr/vie-du-centre/espace-syndical/pes-octobre-2010