accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Accès thématique / Communiqués de SLR / Universités européennes : une révolte historique !

Universités européennes : une révolte historique !

le 1er décembre 2010

Communiqué de Sauvons la recherche

Hier, pour la troisième fois en quinze jours, des dizaines de milliers d’étudiants, d’universitaires et de lycéens britanniques ont marché contre l’augmentation des droits d’inscription et les coupes budgétaires. La contestation s’est enracinée au cœur des universités occupées, jusque dans la très aristocratique Cambridge.

Hier, la révolte des universités qui depuis deux semaines secoue l’Italie et monte joyeusement à l’assaut de la tour de Pise, de la basilique Saint Marc et du Ponte Vecchio, a ébranlé le pays avec une puissance accrue. Elle se poursuit après le vote laborieux par les députés de la loi Gelmini, encore soumise à l’approbation du Sénat.

Hier, alors qu’en Autriche les manifestations se succèdent depuis un mois, des étudiants viennois ont entamé une grève de la faim contre les coupes qui affament l’enseignement supérieur et la jeunesse dans son ensemble. Et la révolte étudiante commence de toucher les Pays-Bas.

« L’université brûle » : à ce cri lancé l’an dernier par les universités autrichiennes se sont ralliés les mouvements qui depuis trois ans maintenant secouent sans discontinuer l’enseignement supérieur et la recherche européens. Il s’élevait contre un dirigisme d’un nouveau genre fondé sur la contrainte financière et l’impératif dogmatique d’une science guidée par le seul impact économique à court terme. Il est toujours d’actualité.

A l’heure où, en France, un illusionisme ingénieux dissimule sous des milliards fictifs la chute du budget de l’enseignement supérieur et de la recherche, Sauvons la recherche affirme son soutien aux universités britanniques et italiennes et plus largement européennes.

Hier, a flotté quelques minutes sur l’Arc de Triomphe à Paris une banderole en italien : « Reprenons notre avenir ». C’est un symbole que nous saluons avec émotion.


Pour une chronique de la révolte européenne
- du 10 au 28 novembre Europe : l’automne 2010 est venteux (M. à Jour)
- à partir du 29 novembre Europe : après les bourrasques, la tempête (m. à jour)