L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (9)
Accueil / Actualités / Le prix d’un chercheur

Le prix d’un chercheur

(du moins en SHS)

le 10 octobre 2011

L’AERES se défend d’évaluer les chercheurs et enseignants-chercheurs, mais elle permet à des présidents d’université de leur mettre un prix, tout en prétextant que ce n’est pas eux mais le ministère...

Voici le courrier qu’a reçu le personnel de l’Université Bordeaux 3 le 19 septembre 2011 :

Selon le nouveau système d’allocation des crédits mis en place par le ministère, notre établissement est, à présent, tenu de communiquer chaque année le nombre de « produisants ». Ce calcul a une incidence budgétaire décisive. En fonction de la notation qui a été donnée à son unité de recherche par l’AERES en 2009 (A "plus", A, B, ou C), « un produisant » permet à l’établissement de percevoir la somme de :
- 4 000 euros pour un « produisant » SHS d’une unité classée C
- 8 000 euros pour un « produisant » SHS d’une unité classée B
- 12 000 euros pour un « produisant » SHS d’une unité classée A
- 16 000 pour un « produisant » SHS d’une unité classée A "plus".

Par transposition de ce modèle national, le nombre de produisants est également désormais l’un des principaux critères de calcul de la dotation de l’unité de recherche, selon le modèle de financement de la recherche validé par le Conseil scientifique de notre université.

Afin de quantifier le nombre de produisants, un questionnaire est mis en ligne à l’intention des enseignants-chercheurs de l’université.

Un enseignant-chercheur est dit « produisant » s’il est l’auteur de 2 publications durant une période de 4 années. Selon les normes de l’AERES, les actes de colloque ne sont pas pris en compte. Vous trouverez en fichier attaché un texte de l’AERES qui précise les types de productions (direction d’ouvrage, intervention dans un congrès international ou participation à un ouvrage collectif, traductions…) qui donnent la qualité de produisant.

L’investissement dans des responsabilités administratives est pris en compte. Si dans la période des 4 années (2008/2011) vous avez eu de telles responsabilités, sans avoir pu réaliser une publication, vous êtes donc également concerné par ce questionnaire. De même, si vous êtes rattaché à une unité de recherche extérieure à notre établissement, vous devez aussi renseigner ce questionnaire.

Pour ces deux raisons complémentaires, dotation de notre université et dotation des unités de recherche, votre réponse revêt un caractère d’obligation. La présente enquête n’a d’autre objectif que celui de calculer le nombre de produisants. Ultérieurement, une base de données sera mise en place qui permettra de répertorier l’ensemble de nos productions scientifiques afin de les valoriser.

Le questionnaire sera en ligne du lundi 19 septembre au dimanche 25 septembre inclus.

De fait, c’était la semaine de la rentrée des cours et d’un vaste déménagement ; beaucoup de personnes n’avaient plus d’ordinateurs de bureau : les anciens étaient recyclés et les nouveaux pas installés et l’accès wifi au serveur de Bordeaux 3 était en panne totale, et l’est resté un mois ! On se demande, dans ces conditions, quel a pu être le pourcentage de réponses.

Si vous avez connaissances de telles pratiques, n’hésitez pas à utiliser l’onglet réagir ci-dessous.