L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Provence, Alpes, Côte d’Azur (PACA) / Nice / Revue de presse locale / (Nice-Matin) Le désarroi des chercheurs niçois

(Nice-Matin) Le désarroi des chercheurs niçois

le 25 janvier 2004

Panne de financement, postes en chute libre, developpement des contrats à durée déterminée... Les chercheurs niçois sortent de l’ombre pour clamer leur désarroi face à une situtation qui se détériore et qui menace de mettre en danger la médecine de demain. Ils sont animés par la même volonté tétue, opiniatre.... Celle de fouiller dans les "entrailles" de ce qui constitue l’essence même de l’homme pour en réveler les secrets si habillement dissimulés.

Ils ne sont pas sûrs que leurs recherches vont aboutir, mais leur métier consiste à accumuler des indices, petits ou grands, accessoires ou décisifs... Ces indices serviront peut-être à d’autres, quelque par ailleurs, à l’autre bout de la planète, mais l’espoir est que tous ces petits renseignements, en s’additionnant, permettront un jour de trouver la solution aux difficiles énigmes posées par les maladies.

Ce travail de fourmis a un noms : il est nommé recherche fondamentale. Mais surtout il a un coût. D’où l’urgence de trouver des financements qui pourront donner une nouveau souffle à leurs travaux alors que le gel des crédits, la chute du nombre de postes de chercheurs brident leurs élans d’investigateurs. Pendant ce temps, la "machine à chercher" menace de tomber en panne. Ceux qui la font marcher ont laché les commandes. Pour aller chercher ce carburant qu’ils ne sont plus sur de trouver : l’argent.

Nice Matin - Nancy Cattan
25 janvier 2004