L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / communiqués partenaires / Quand le gouvernement écoutera-t-il vraiment les chercheurs ? (communiqué de presse de la CJC)

Communiqué de presse de la CJC - 17 février 2004

Quand le gouvernement écoutera-t-il vraiment les chercheurs ? (communiqué de presse de la CJC)

Par Sylvain Collonge, le 17 février 2004

Madame Haigneré, ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles Technologie, a annoncé dans un communiqué daté du 10 février dernier le lancement d’un processus de concertation devant aboutir à des Assises Nationales de la Recherche en juin 2004.

La Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) s’étonne de la soudaineté de cette annonce, à la veille de la conférence de presse organisée par le Collectif « Sauvons la Recherche » pour préparer la mise en chantier d’États Généraux de la Recherche.

À l’instar du Collectif, la CJC, qui a pourtant rencontré Mme Haigneré le 6 février, n’avait été informée de cette volonté ministérielle.

De plus, les délais annoncés - extrêment courts - et le dirigisme de la méthode laissent songeurs sur la réalité du désir d’ouverture et d’écoute affiché dans le communiqué de presse.

Par cette maladresse supplémentaire, le ministère de la Recherche continue de se discréditer auprès de la communauté scientifique. Il ne peut prétendre organiser une quelconque « concertation » sans rétablir un climat de confiance minimal.

Il doit pour cela répondre positivement aux demandes d’urgence formulées depuis des semaines par le Collectif « Sauvons la Recherche » et soutenues par plus de 45 000 scientifiques et 43 000 citoyens. Une convergence des initiatives du ministère et du Collectif pourra alors être négociée plus sereinement.

La CJC rappelle qu’elle soutient la volonté du Collectif « Sauvons la Recherche » de voir naître une réflexion profonde et diversifiée sur l’avenir du système de recherche français.

Les jeunes chercheurs (doctorants, ATER, chargés de recherche contractuels, etc.) ont acquis au cours des quinze dernières années une place considérable dans la recherche. Ils sont tout particulièrement concernés par la politique désastreuse du gouvernement. Ils ont donc une contribution essentielle à apporter aux débats sur l’avenir de le recherche. La CJC collabore avec le Collectif dans cet esprit, tant au niveau national que local.

Dans la crainte d’une paralysie totale de toutes les composantes du monde de la recherche, nous espérons qu’avant le 9 mars le gouvernement prendra ses responsabilités et répondra aux exigences des chercheurs.

Confédération des Jeunes Chercheurs :

http://cjc.jeunes-chercheurs.org

contact@cjc.jeunes-chercheurs.org