L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / revue de presse / Regards

Regards

le 23 novembre 2016

23 novembre 2016

29 octobre 2012

EXTRAITS : Une dimension systémique est pourtant bien utile pour comprendre ce qui se joue dans la marchandisation de l’enseignement supérieur. En effet, c’est par l’intégration du travail à l’université dans le cours normal du salariat que le savoir devient une marchandise comme les autres, un service d’enseignement produit pour la vente. A l’aide du concept de fétichisme, Hugo Harari-Kermadec analyse les effets de cette transformation sur les représentations des étudiants, désormais invités à se considérer comme des investisseurs en ‘‘capital humain’’, en payant des frais de scolarité (éventuellement à crédit) qu’il faudra plus tard rentabiliser sur le marché du travail. Une université qui n’apprend plus à penser pour s’émanciper, mais aliène pour exploiter.