L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / Les archives / Archives 2002-2003 / Propositions ! / Se désabonner à La Recherche

Se désabonner à La Recherche

le 3 avril 2003

Suite à la campagne d’Olivier Postel-Vinay contre la recherche française, certains labos se désabonnent du magazine La Recherche.

Monsieur Stéphane Khémis
Président du comité éditorial
Société d’éditions scientifiques
4 Rue du Texel
75001 Paris

Objet : désabonnement

Monsieur le Président,

Monsieur O. Postel-Vinay, directeur de la rédaction de La Recherche, a publié récemment un livre, "Le grand gâchis".
Dans cet ouvrage, l’auteur multiplie les approximations, les appréciations partiales et la manipulation des chiffres.
Pendant des décennies, la revue dont vous assurez la responsabilité a joué un rôle important et bénéfique pour la communauté scientifique française. Aujourd’hui, dès lors que la rédaction du journal est animée par quelqu’un qui affiche des partis pris et pratique un comportement éloigné de la démarche scientifique, on ne peut plus considérer que ce soit le cas. C’est fort dommage.
Monsieur Postel Vinay choisit les chiffres qui corroborent ce qu’il veut démontrer, et non les autres. En revanche, il y a un chiffre qui me cause bien du souci et qui n’est ni contestable ni contournable : c’est la diminution de 29%, d’une année sur l’autre, des crédits que le CNRS m’alloue pour assurer le fonctionnement de base du laboratoire dont il m’a confié la direction.
L’idée selon laquelle je pourrais trouver dans les contrats avec des entreprises une ressource de substitution ne serait pas réaliste. Dans les circonstances actuelles, je constate que les entreprises font comme l’Etat, et réduisent leur investissement en recherche. Il me faut impérativement faire des économies.
Je porte donc à votre connaissance que le Service d’Aéronomie ne renouvellera pas, à la fin de juin 2003, son abonnement à La Recherche.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes regrets et l’assurance de ma considération distinguée.

Philippe Waldteufel