L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)

Message du 18 février

Par Bertrand Monthubert, le 19 février 2004

Au sommaire :
1) Quoi de neuf ?
2) Préparation de la journée du 9 mars - démission collective des responsabilités administratives
3) Actions en direction des étudiants
4) Actions locales
5) Autres initiatives (hors collectif)

Sauvons la Recherche ! ! Signez, et faites signer, la pétition sur http://recherche-en-danger.apinc.org/

1) Quoi de neuf ? La semaine a été marquée par notre conférence de presse, d’une part, et par l’annonce par C. Haigneré du lancement d’Assises de la Recherche.

C. Haigneré a annoncé mardi 10 février qu’elle lançait des Assises de la Recherche, pilotées par un comité d’experts nommés par le gouvernement (voir http://recherche-en-danger.apinc.or...). Cette annonce est intervenue à la veille de notre conférence de presse, où nous avions annoncé que nous lancerions des Etats-Généraux de la Recherche.

La conférence de presse s’est tenue à l’Institut Henri Poincaré, et a été animée par le Pr. Baulieu et A. Trautmann, avec la participation de nombreuses personnalités scientifiques, mais aussi des associations caritatives et des industriels. Vous trouverez sur le site des références d’articles faisant écho à cette conférence de presse : http://recherche-en-danger.apinc.org/rubrique.php3?id_rubrique=1

Le lendemain, jeudi 12 février, une réunion a eu lieu à la demande de la Ministre de la Recherche, à laquelle A. Trautmann a participé. L’objet était de discuter de la mise en place du comité d’experts. A. Trautmann a rappelé les revendications d’urgence, comme le versement des sommes dues aux organismes de recherche depuis 2002, et le rétablissement des 550 emplois statutaires pour les jeunes chercheurs. Aucune avancée n’a eu lieu sur ce terrain-là, ce qui bloque de facto la discussion sur les Assises. En conséquence, le collectif a émis le communiqué suivant : http://recherche-en-danger.apinc.org/article.php3?id_article=365

Malgré les tentatives du Ministère de faire croire que leurs Assises se lancent en partenariat avec nous, nous rappelons que nous ne nous engagerons dans une telle initiative que si la confiance est retrouvée, ce qui n’est toujours pas le cas.

2) Préparation de la journée du 9 mars - démission collective des responsabilités administratives

Nous avons fixé depuis deux semaines au 9 mars la date butoir où les directeurs de laboratoires signataires de la pétition remettraient leur démission si le gouvernement n’a pas répondu favorablement aux mesures d’urgence que nous réclamons depuis un mois, avec le soutien croissant des citoyens. Nous préparons les modalités de cette opération, afin que cela se passe de manière collective et solidaire, avec une explicitation des conséquences de cet acte. Rappelons dès à présent que cette démission n’affectera en rien les activités d’encadrement des thèses, il faut que les doctorants soient totalement rassurés à ce sujet. Nous enverrons très prochainement un vade-mecum aux directeurs de laboratoires pour les informer à ce sujet.

3) Actions en direction des étudiants

Afin de mieux sensibiliser les étudiants à notre mouvement, les enseignants-chercheurs, chercheurs et doctorants mettent en place des actions spécifiques pour leur expliquer la situation dans laquelle se trouve la recherche. Vous trouverez sur la page http://recherche-en-danger.apinc.org/article.php3?id_article=310 un article proposant de telles actions.

Dans la rubrique "Matériel" du site recherche-en-danger, vous pourrez trouver des présentations pour faciliter ce travail de sensibilisation : http://recherche-en-danger.apinc.org/article.php3?id_article=310.
Des opérations "changement de programme" auront lieu dans de nombreuses universités, où les cours seront remplacés pendant deux heures par des forums permettant d’expliquer aux étudiants les raisons de notre mouvement, d’en débattre avec eux, et de les inciter à signer la pétition citoyenne.

4) Actions locales

De nombreux collectifs locaux organisent des actions en régions, notamment afin de récolter des signatures de la pétition citoyenne (cette pétition est disponible pour impression : http://recherche-en-danger.apinc.org/article.php3?id_article=272, avec les instructions pour rassembler les signatures). Le record à battre : 7055 signatures en deux heures à Lyon, un samedi apès-midi place Belcourt... Les chercheurs ont été extrêmement bien accueillis, les gens venant à leur rencontre pour signer et discuter de nos problèmes.
Vous trouverez du matériel pour vos actions locales sur la page : [http://recherche-en-danger.apinc.or... > http://recherche-en-danger.apinc.or...], avec notamment un logo à imprimer.

Quelques dates à venir :
- Marseille : conférence de presse le 18 février
- Bordeaux : rassemblement et conférence de presse le 19 février à l’occasion du colloque de la CPU
- Lyon : journée Recherche en Berne le 26 février
- Grenoble : manifestation le 28 février
- Paris : journée Recherche en Berne le 3 mars
- Toulouse : journée Recherche en Berne le 5 mars

Consultez les rubriques de comités locaux pour plus d’informations http://recherche-en-danger.apinc.org/rubrique.php3?id_rubrique=15.

5) Autres initiatives (hors collectif)

Cette semaine est notamment marquée par la tenue du colloque de la Conférence des Présidents d’Universités, sur le thème : "L’avenir de la recherche publique", les 19 et 20 février à Bordeaux.http://www.cpu.fr. Une conférence de presse du Collectif aura lieu à cette occasion jeudi 19 février.

Le 27 février, Martine Billard, députée invite à une conférence sur le thème : Quelle recherche pour quelle société ? http://recherche-en-danger.apinc.org/article.php3?id_article=308