L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Tribunes et Contributions / BOYCOTT INTERSYNDICAL du SENAT ACADEMIQUE de la FCS PARIS SACLAY

BOYCOTT INTERSYNDICAL du SENAT ACADEMIQUE de la FCS PARIS SACLAY

Par Alain HUETZ, le 24 mars 2013

La loi sur l’ESR, présentée au conseil des ministres du 20 Mars 2013 par G. Fioraso, ne modifie en rien les grandes lignes de la politique mise en place sous la présidence de N. Sarkozy. S’il fallait s’en convaincre, le cas de Paris-Saclay en est un exemple emblématique ! Après le refus du premier ministre d’accepter un moratoire (voir l’épisode précédent ici ) la locomotive de ce projet, la fondation de coopération scientifique FCS (de droit privé) poursuit son travail, consistant à mettre en place l’IDEX, qui mettra lui même en place l’Université Paris Saclay (UPSy), tels que définis sous le précédent gouvernement. Elle est confortée par un décret du 14 Février 2013, qui approuve ses statuts, et par le fait que le projet de loi Fioraso laisse en place les FCS. Mais elle cherche tout de même une légitimité sur le terrain, en organisant les élections d’un "Sénat Académique". Face à cela et au constat que rien ne viendra du ministère ni du gouvernement, les actions s’organisent. L’intersyndicale a appelé à un rassemblement le 27 Février lors d’un CA de la FCS (cf tract ci-joint ). Un appel au boycott des élections au sénat académique de la FCS, d’abord lancé par la CGT-INRA (voir ici), a été élargi le 22 mars à l’intersyndicale multi-sites :

Les organisations syndicales des établissements concernés par l’opération "Saclay" signataires de ce texte et lʼ association SLR de Paris Sud appellent l’ensemble des personnels à ne pas se porter candidats, et à ne pas voter aux élections qui sont prévues du 10 au 12 Avril 2013 pour constituer le Sénat Académique de la Fondation de Coopération Scientifique Saclay (FCS).

Nous demandons depuis plusieurs mois l’arrêt des travaux de la FCS et un moratoire sur l’ensemble de ce projet. De toutes parts monte en effet le rejet de cette opération avant tout politique et immobilière et sans contenu scientifique réel et dont l’investissement financier est considérable, ceci à un moment où on nous prône continuellement les vertus de l’austérité. La constitution du Sénat académique révèle à elle seule la manière dont on entend nous diriger demain : seuls les chercheurs, enseignants-chercheurs et IR seraient représentés, les autres (personnels statutaires et contractuels mais aussi étudiants) y seraient tout simplement ignorés. De plus le mode de candidature, mode individuel, pousse à élire des personnes qui ne représentent qu’elles-mêmes, sans engagement de représentation des personnels. Sur le fond comme sur la forme, il est temps d’arrêter ce gâchis ! L’enjeu de ces élections et de la mise en place de ce Sénat Académique est donc de tenter de faire croire aux personnels qu’il n’y a plus rien à faire, qu’ils n’ont aucun avis à donner, et que la mise en place de l’UPSy (Université Paris-Saclay) est inéluctable. Selon un message adressé aux DU, la FCS indique que "La légitimité du Sénat dépendra du nombre et de la qualité des candidatures, et de la participation électorale". L’enjeu de cette élection est bien la légitimation d’une structure qui nous est imposée et qui ne correspond en rien à l’intérêt général.

Ne participons pas à cette parodie de consultation ! Signé : SES-CGT, SNTRS-CGT, SNESUP, SNCS, SUD RECHERCHE-EPST, SUD EDUCATION, SNPREES-FO, SLR