L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / communiqués partenaires / concours CR2-2017 en section 36 au CNRS

concours CR2-2017 en section 36 au CNRS

pétition demandant la révision de la décision du jury d’admission

le 15 juin 2017

« La section 36 du CNRS regroupe une vingtaine de sociologues (2/3) et de juristes (1/3), élu·e·s et nommé·e·s pour cinq ans pour évaluer et classer par ordre de mérite scientifique les candidat·e·s au métier de chercheur·e en droit et en sociologie. En 2017, trois postes de « chargé·e·s de recherche 2ème classe » (le grade habituel d’entrée dans la fonction de chercheur·e) ont été mis au concours. Fin mars 2017, à l’issue de la procédure d’évaluation effectuée par la section 36 siégeant en formation de jury d’admissibilité, deux sociologues ont été classés premiers ex-æquo, deux autres occupant les 4ème et 5ème places, et deux juristes étant classées en 3ème et 6ème position.

A l’issue de cette phase d’admissibilité, les propositions de classement des sections ont été examinées par un jury d’admission réuni au niveau de l’INSHS. Ce jury relève des disciplines de sciences humaines et sociales dans leur ensemble et compte également du personnel administratif. À la surprise générale, le 6 juin 2017, ce jury d’admission est allé à l’encontre de la décision du jury d’admissibilité de la section 36 en remaniant de fond en comble la liste des candidats admissibles : sur les six candidats classés, les quatre sociologues ont été exclus, ce qui constitue une remise en cause sans précédent du travail du jury d’admissibilité.

Alors que l’un des trois postes mis au concours n’a pas été attribué par le jury d’admission, les sociologues n’ont pas seulement été déclassé·e·s mais littéralement effacé·e·s de la liste complémentaire, ce qui témoigne d’une véritable volonté de ne pas attribuer de poste à cette discipline. Sans la moindre explication, en une demi-journée, le jury d’admission s’est substitué au jury d’admissibilité et a remis en cause un travail collégial de plusieurs mois d’évaluation de plus de deux cents projets de recherche et dossiers de candidature, puis d’audition d’une cinquantaine de candidat·e·s.[...] »

La pétition demandant la révision de la décision du jury d’admission du concours CR2 en section 36 au CNRS est désormais en ligne ici