L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Actualités / Et voilà le retour des collèges universitaires

Et voilà le retour des collèges universitaires

le 24 septembre 2017

Les collèges universitaires reviennent par la bande, proposés dans le cadre des nouveaux projets du PIA. Ici l’exemple de Pairs-Saclay. Mais aussi à Strasbourg.

Pour atteindre l’excellence à Saclay, et candidater en décembre à un nouvel IDEX, les élites universitaires auto-éclairées et auto-proclamées du coin viennent de sortir un projet visant à "éclater" l’université Paris-Sud en deux : un collège universitaire avec des licences non sélectives, l’IUT, etc. et les master + écoles doctorales au sein de "l’université de recherche intensive Paris Saclay" (avec les grandes écoles et autres trucs vraiment excellents). Ci-joint le tract intersyndical de Paris-Sud pour plus d’infos.

Nous vous invitons à signer cette pétition, et à la faire circuler largement SVP dans vos établissements (parce que c’est le nouveau modèle qui émerge et que ça risque de se diffuser partout...) : https://www.change.org/p/non-au-projet-de-d%C3%A9man%C3%A8lement-de-l-universit%C3%A9-paris-sud

Et parce que l’action électronique c’est bien, mais l’action directe c’est mieux, pour celles et ceux d’entre vous qui n’en sont pas trop éloigné.e.s pour pouvoir s’y joindre,

un rassemblement est organisé à 14h jeudi 28 septembre devant le lieu du CA de Paris-Sud qui doit discuter de ce merveilleux projet.

À Strasbourg, Le "contrat de site alsacien" 2018-2022, qui lie différents établissements de l’ESR régional stipule : "Parmi les leaders mondiaux en chimie supramoléculaire, [l’Université de Strasbourg] dispose d’un très grand spectre disciplinaire qui inclut les sciences religieuses et de fortes traditions dans des disciplines rares (papyrologie, langues et civilisations orientales, etc.)” alors que “l’UHA [Université de Haute-Alsace] se caractérise par une stratégie axée sur la professionnalisation, le transfrontalier et l’innovation”. La présentation en CA était encore plus explicite : "Chaque établissement remplit un rôle spécifique : l’UHA est en charge de la formation [...] et l’Unistra de la recherche."