L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Actualités / Abus de pouvoir de la part du CA de l’université ?

Abus de pouvoir de la part du CA de l’université ?

L’université de Valenciennes refuse de pourvoir un poste MCf

le 13 juillet 2018

Les membres extérieurs du comité de sélection réuni pour le poste de Maître de Conférences section 26 no. 0568 avec profil recherche Probabilités et/ou Probabilités appliquées ne comprennent pas que le CAC puis le CA de l’université de Valenciennes refusent de pourvoir le poste, au mépris de leur travail d’expert. Ils adressent à la communauté ce message.

Chère collègue, cher collègue,

Le jeudi 31 mai 2018, le Conseil Académique (CAC) de l’Université deValenciennes a pris la décision de ne pas pourvoir le poste de Maître de Conférences section 26 no. 0568 avec profil recherche Probabilités et/ou Probabilités appliquées. Cette décision a été validée le même jour par le Conseil d’Administration (CA) de l’Université.

Nous étions les membres extérieurs du comité de sélection pour ce poste et nous voudrions vous faire part de notre stupeur et de notre incompréhension. Les arguments avancés par le CAC, concernant l’adéquation du candidat au profil d’enseignement du poste, sont de nature scientifique. Ce conseil a-t-il la compétence et les éléments pour les avancer ? À notre connaissance, aucun mathématicien n’est membre de ce CAC. Le classement de notre comité, voté à sa majorité (9 "pour", 1 "blanc", 2 "contre"), est issu d’une étude minutieuse et impartiale des dossiers, par une assemblée de collègues qui a passé des journées à les étudier, et a discuté de longues heures de l’adéquation des candidats au profil d’enseignement du poste. Concernant le candidat classé numéro 1, le comité a estimé, à sa majorité, que ses qualités propres feraient de lui un enseignant, en statistiques et à l’INSA, de tout premier plan. Sa prestation en audition fut lumineuse et a mis en évidence ses qualités de pédagogue comme l’avait déjà attesté son classement de numéro 1 au concours de l’agrégation, option Probabilités et Statistiques. Son expérience d’enseignement des Statistiques et Probabilités à l’ENS Lyon alliée à son engagement dans la vulgarisation mathématique auprès d’étudiants de tous niveaux nous ont paru être une chance inestimable pour les futurs élèves de la future INSA.

Mais bien au delà de notre stupeur, cette décision de nature scientifique prise par un CAC non spécialiste, au mépris de l’avis d’un comité d’experts, nous apparaît comme une menace pour la communauté mathématique française toute entière. Accepter sans protester cette décision du CAC de Valenciennes nous semble ouvrir la porte à de nombreuses pressions locales possibles qui pourront entraver le travail des comités de sélection dans les années qui viennent.

Dans une période aussi tendue pour les postes en mathématiques, de nombreux candidats aux profils plus brillants les uns que les autres se disputaient cette année ce poste de MCF. Une grande partie d’entre eux ont consenti des sacrifices inimaginables, personnels et financiers, pour rester dans le monde académique, allant de post-doc en post-doc à des âges où nombre de leurs camarades d’étude sont déjà installés dans la vie et dans une carrière, avec un salaire confortable. Ne pas pourvoir ce poste revient à négliger les efforts des dizaines de ces jeunes talents, passionnés par ce qu’ils font.

Nous essayons de tout mettre en œuvre pour que le CAC de Valenciennes rétablisse le classement initial, et revienne sur cette décision désolante mais disposons de peu de moyens pour agir.

À tout le moins, il nous paraît très important qu’une large majorité de notre communauté mathématique soit au courant de ce qu’il s’est passé ; c’est le but de cette lettre. N’hésitez pas à la diffuser autour de vous.

Nous vous prions, cher.e.s collègues, de bien vouloir agréer l’assurance de notre plus haute considération,

Les membres extérieurs du Comité de Sélection MCF 26 no. 0568

Pierre Calka, Université de Rouen

Camille Coron, Université Paris-Sud

Nathanaël Enriquez, Université Paris-Sud

Lucas Gerin, Ecole Polytechnique

Mylène Maïda, Université de Lille

Irène Marcovici, Université de Lorraine