L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Provence, Alpes, Côte d’Azur (PACA) / Nice / Qui paye ses dettes s’enrichit (communiqué de presse du collectif local 06)

Qui paye ses dettes s’enrichit (communiqué de presse du collectif local 06)

le 25 février 2004

Le gouvernement vient de faire un premier pas en annonçant le versement d’une partie (300 millions d’euros) des crédits gelés depuis 2 ans. Cependant, nous continuons à exiger le rétablissement des 550 emplois titulaires qui ont été supprimés sans aucune concertation. Les sommes nécessaires au financement de ces postes correspondent à une faible fraction de celles qui viennent d’être débloquées. Or, il convient de dire et redire que l’emploi publique est un faible investissement en comparaison des résultats obtenus.
Nous restons donc vigilants et mobilisés, d’autant que le discours officiel du gouvernement sur une soi-disante augmentation du budget de la recherche est un contresens, insulte à l’intelligence. On fait dire aux chiffres ce que l’on veut !

La déclaration de Patrick Devedjian, membre du gouvernement : "les intellectuels et chercheurs signent des pétitions mais ne reçoivent pas de Prix Nobel" est une insulte à la France, dont le rayonnement dans la communauté scientifique internationale est incontestable. Nous formons d’excellents étudiants qui sont accueillis les bras ouverts dans les meilleures universités américaines, nos recherches aboutissent à de nombreuses découvertes originales. Sa tentative de discréditer les chercheurs et les intellectuels auprès de l’opinion publique annonce des lendemains sombres.....

Sauvons la Recherche et l’enseignement !!!