L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Actualités / Un Nobel pour une française...qui développe ses travaux en Allemagne

Un Nobel pour une française...qui développe ses travaux en Allemagne

le 16 octobre 2020

Pour avoir développé une méthode d’édition génétique et inventé la technique de CRISPR/Cas9, Jennifer A. Doudna professeure à l’Université de Californie (Berkeley) et Emmanuelle Charpentier directrice du Centre de recherche Max Planck pour la science des pathogènes (Berlin) ont reçu le prix Nobel de Chimie 2020.

Emmanuelle Charpentier a fait ses études et soutenu sa thèse en France, mais c’est essentiellement en Allemagne qu’elle fait carrière.

Comme le rapporte Libération, dès 2016 elle était très inquiète de la santé de la recherche en France :

« La santé de la recherche en France, comme dans d’autres pays européens, n’est pas au mieux et je suis touchée, voire déprimée, lorsque j’en discute avec mes collègues français. Je ne sais pas si, étant donné le contexte, j’aurais pu mener à bien le projet Crispr-Cas 9 en France. Si j’avais fait une demande de financement, il est probable que l’Agence nationale de la recherche n’aurait pas alloué de fonds à mon projet. On parle de fuite des scientifiques, les fameux "cerveaux", mais il y a un nombre incroyable d’excellents chercheurs qui n’ont pas quitté la France. »