L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Orléans / compte-rendu de la réunion du 24/2

compte-rendu de la réunion du 24/2

Par chzelwer, le 3 mars 2004

Compte-rendu de la réunion du 24 février 2004 au Centre de Biophysique Moléculaire (CNRS-Orléans)

La réunion (organisée par C. Zelwer) a rassemblé une trentaine de personnes appartenant à divers organismes de recherche (CNRS, Université d’Orléans, INRA). Après une courte introduction faisant le point de la situation, tant sur le plan national que local, les interventions ont porté :

1) sur l’état des forces au sein de chaque organisme de recherche et sur l’ensemble de la région. Il y a environ 300 signatures sur Orléans (en comptant des inscriptions mal enregistrées, 280 stricto sensu) et à peu près autant sur Tours. Les personnels toutes catégories et tous organismes confondus représentent 3000 personnes sur la Région, dont 1600 pour Orléans. A l’INRA (Ardon) une activité suivie réunissant les organisations syndicales et des non syndiqués a donné lieu à plusieurs assemblée générales. Au CNRS, il s’agit de la première tentative d’organisation, l’Université d’Orléans compte autant de signataires que le CNRS (une centaine, mais pour un effectif concerné plus important). La plupart des enseignants-chercheurs présents font partie de formations de recherche liées au CNRS. A noter la présence d’un membre de l’association des doctorants de Tours. Plutôt que de tenter une organisation regroupant Orléans et Tours, on a opté pour pour une liaison souple entre les deux villes, des contacts par mèl existant déjà.

2) Sur les objectifs que doit se donner le collectif.

Rappelons que la pétition nationale réclame dans l’immédiat : a) Le versement des sommes dues par l’Etat aux organismes de recherche b) Le maintien des effectifs en postes statutaires pour assurer l’embauche de jeunes chercheurs et d’ITA. c) L’élaboration d’une politique de recherche qui soit à la hauteur des besoins de la société et qui assure le développement de la recherche fondamentale. Cela suppose l’affectation de moyens qui soient conformes aux engagements européens, en même temps qu’un effort d’adaptation et de structuration de notre outil de recherche. La tenue d’Assises Nationales préparées de manière transparente et démocratique, incluant les organismes de recherche et permettant aux scientifiques de s’exprimer, est une nécessité pour définir les contours de cette politique.

3) Sur les actions locales à entreprendre. Elles visent d’une part à populariser le mouvement à l’extérieur du milieu de la recherche et à contribuer au succès des actions nationales envisagées.

a) Une conférence de presse organisée par le Collectif Orléans-Centre aura lieu vendredi 27 février à 9h30 au Centre de Biophysique Moléculaire (Bât. A, 1er étage, entrée du campus face au stade municipal).

b) Des rencontres avec les élus locaux seront organisées systématiquement.

c) La signature de la pétition nationale doit être encouragée (le plein des signatures n’a pas été fait à Orléans).

d) Une campagne de signatures de la pétition citoyenne sur les marchés (samedi 6 mars, La Source, Quai du Roi) permettra d’apparaître publiquement et d’entreprendre un dialogue avec nos concitoyens sur les motivations et objectifs de notre mouvement.

e) Participation aux actions nationales :
- départ groupé le 9 mars pour la manifestation parisienne (jour de l’assemblée des directeurs de laboratoires signataires de la pétition).
- Action envisagée le 12 mars (enseignement supérieur et recherche publique).

f) Assurer le fonctionnement du site WEB du collectif par la collecte d’articles alimentant les débats.

4) Organisation du collectif (liste non limitative) :

Charles Zelwer (CNRS, CBM) Jérôme Rousselet (INRA - Ardon) Frédéric Darboux (INRA - Ardon) François Lefeuvre (CNRS - LPCE) Jacques Pichon (Université) Jean-Claude Belœil (CNRS - CBM)

Un certain nombre de personnes absentes doivent être re-contactées.

La réunion s’est terminée à 18h30.