L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Toulouse Midi-Pyrénées / Recherche en Berne le 5 mars à Toulouse !

Recherche en Berne le 5 mars à Toulouse !

Par Bertrand Monthubert, le 1er mars 2004

Vous n’ignorez sans doute pas que la recherche et l’enseignement supérieur ont entammé (à leur tour, si j’ose dire) un bras de fer avec leur ministre de tutelle et plus largement avec le gouvernement. Depuis le lancement de la pétition "Sauvons la Recherche" en janvier dernier, le mouvement s’amplifie, que ce soit sur un plan national ou local. En particulier, la petition a recueilli à ce jour plus de 145 000 signatures au total, qui se partagent pour un tiers en des signatures de chercheurs, et deux tiers exprimant le soutien des citoyens (pétition "citoyenne"). Par ailleurs, malgré de longs entretiens avec la ministre, malgré des soutiens nombreux et pluriels, le gouvernement semble complètement sourd à nos revendications essentielles :
- revenir sur la suppression de 550 emplois statuaires, transformés en CDD,
- continuer à créer des emplois dans les universités pour permette à celles-ci d’améliorer la formation des étudiants et dynamiser la recherche universitaire)
- accepter un véritable dialogue pour mettre en place des Etats Généraux de la recherche, avec la participation de tous, citoyens comme chercheurs, avant que ne soit discutée la loi d’orientation annoncée par le Président de la République.

A Toulouse, nous organisons une journée sur le thème "le gouvernement nous berne, recherche et enseignement supérieur en colère" le vendredi 5 mars 2004. Cette journée a lieu avant la date butoir du 9 mars, date à laquelle les directeurs d’unités de recherche (de toute la France) ayant signé la pétition remettront la démission de leus responsabilités administratives au gouvernement, ce qui est bien plus qu’un acte symbolique de protestation. Nous tenons à exprimer notre soutien à cet acte de démission collectif.

Le matin, deux heures de cours ont été libérées dans plusieurs universités pour que nous puissions informer/rencontrer et dialoguer avec les enseignants et étudiants.

L’après-midi, nous organisons un rassemblement place du Capitole à 14 h30 pour une manifestation qui prendra la forme d’un cordon humain que nous souhaitons voir se dérouler entre la Mairie (lieu de pouvoir et de décision) et l’hôpital La Grave (lieu de santé publique en danger) et, si nous sommes assez nombreux,avec une branche se déroulant vers l’hopital Claudius Régaud (lieu de recherche et de soins victime des coupes budgétaires). Nous tenons à ce que ce cordon mêle chercheurs et citoyens, associations militantes et partie prenante dans notre action. Nous faisons donc appel à vous toutes et tous pour que cet après-midi de vendredi soit un temps fort !

VENEZ NOMBREUX NOUS SOUTENIR, AMENEZ DE QUOI FAIRE DU BRUIT, DE LA BONNE HUMEUR ET DE LA SOLIDARITE : NOUS ALLONS LEUR MONTRER DE QUOI NOUS SOMMES CAPABLES !

Bien sûr, nous ferons signer nos pétitions ce jour là aussi, mais savez-vous que vous pouvez la signer directement en allant sur le site et en suivant les instructions (simples) pour la petition citoyenne ?

Bien cordialement à toutes et tous et A VENDREDI !

Catherine Jeandel et Bertrand Monthubert, au nom du collectif "Sauvons la Recherche- intersyndicale recherche/enseignement supérieur MP"