L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (2)
Accueil / Actualités / Matériel et propositions d’action / grève des expertises : quel mode d’emploi ?

grève des expertises : quel mode d’emploi ?

le 13 mars 2004

Une question qui me semble urgente : Dans la logique de la démarche, déjà mise en oeuvre par le CN du CNRS et recommandée par SLR, de ne pas transmettre les évaluations de laboratoires, ACI, et autres, ne serait-il pas logique que tous ceux d’entre nous qui participent à des comités d’évaluations, de sélection, de prospective, etc... des différents ministères, envoient également à ces ministères une lettre-type démissionnant de leurs fonctions dans les dits comités (en prime, cette démission-là aura sans doute plus de mal à être refusée puisqu’à ma connaissance elle ne fait pas partie de nos missions statutaires, sauf à y être convoqués explicitement et individuellement par chacune de nos autorités de tutelle)... Elle présenterait également l’avantage de perturber plus directement les Ministères, et moins directement les étudiants. Après tout, le gouvernement est le premier responsable de la crise, il serait paradoxal de traiter mieux les ministères que les EPST et les universités ! Bien sûr cela aura d’autant plus de poids si c’est une démarche collective et coordonnée comme l’a été celle des démissions de direction d’unités et d’équipes.

Qu’en pensez-vous ?