L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)

Le texte de la lettre adressée aux candidats à l’élection régionale PACA

le 16 mars 2004

Lettre du collectif Aix-Marseille « Sauvons la Recherche » aux candidats têtes de liste à l’élection régionale de Provence-Alpes Côte d’Azur

Monsieur,

Depuis de nombreuses années, et quelle que soit la majorité politique qui en exerçait l’exécutif, le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur a apporté un soutien significatif à l’effort de recherche des laboratoires de notre région manifestant ainsi, en n’hésitant pas à intervenir au-delà du périmètre fixé par ses compétences obligatoires, sa compréhension que le progrès des connaissances est un facteur clé, en réalité primordial, du développement économique et social. Ce soutien s’est traduit de la part du Conseil Régional par une action complémentaire de celle de l’Etat qui a notamment facilité la mise en place des Instituts Fédératifs de Recherche et la dotation de nombreux laboratoires en équipements scientifiques de pointe.

Comme vous le savez, la communauté scientifique s’est massivement manifestée ces derniers mois, au travers de l’appel et du collectif "Sauvons la Recherche" pour exprimer son inquiétude face à une politique gouvernementale qui lui semble commettre l’erreur grave d’ hypothéquer l’avenir en faisant porter l’effort de rigueur budgétaire de l’Etat de façon disproportionnée sur les Universités et les Etablissements publics de recherche, en matière de crédits et surtout de postes pour les jeunes chercheurs et enseignants chercheurs, et plus généralement d’emploi public dans le secteur e la recherche.

Les milliers de signataires de l’appel "Sauvons la recherche" sont profondément convaincus de la nécessité d’adaptations et de réformes de notre système d’enseignement supérieur et de recherche pour améliorer sa compétitivité au plan international, et en conséquence celle de notre économie, de notre pays et de notre région. Ils ont d’emblée mis en avant l’idée d’Etats Généraux de la Recherche qui devraient permettre à l’ensemble de la communauté scientifique et universitaire de débattre entre elle et avec ses partenaires (pouvoirs publics, collectivités territoriales, partenaires industriels, économiques et sociaux, etc.) des réformes à accomplir et des moyens nécessaires à leur mise en oeuvre. Le collectif "Sauvons la recherche" s’est toujours déclaré prêt à ce que l’organisation de tels Etats Généraux se fasse en relation avec les autorités de tutelle dés lors que les conditions minimales d’ un dialogue confiant entre celles-ci et les scientifiques seraient restaurés. Pour l’instant, le refus des Ministères de tutelle de répondre aux demandes essentielles réclamées par l’appel "Sauvons la recherche", notamment le rétablissement des 550 postes statutaires supprimés aux concours chercheurs des EPST cette année et des créations de postes en nombre significatif dans les Universités, ne permet pas une telle co-organisation. C’est pourquoi la communauté scientifique mobilisée autour de cet appel a pris la décision d’organiser elle-même en pleine autonomie ces Etats Généraux. Le succès national de cette initiative passe par l’organisation de débats approfondis au plan régional.

Nous ne doutons pas que comme par le passé, les têtes de liste briguant la direction de notre Conseil Régional partageront nos préoccupations de maintenir et renforcer le potentiel de recherche scientifique de notre région et son excellence nationale et internationale. Dans ce cadre, nous sollicitons auprès de vous qu’en tant que tête de liste à l’élection régionale, vous preniez le double engagement, au cas où vous seriez élu, d’une part de maintenir, voire d’amplifier, au cours de votre mandature l’effort financier du Conseil Régional en matière de soutien à la recherche publique, d’autre part de contribuer activement à l’organisation d’Etats Généraux Régionaux de la Recherche en soutenant l’initiative qui a été prise en ce sens par le collectif "Sauvons la Recherche".

Nous nous tenons bien sûr à votre entière disposition pour envisager avec vous les modalités pratiques que pourrait prendre votre soutien à l’initiative des Etats Généraux.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer, cher Monsieur, l’expression de nos sentiments dévoués.

Pour le collectif Aix-Marseille « Sauvons la Recherche » Mr P BLACHE & Mme G ROUGON (Directeurs de Recherches CNRS) Prs Y BEN ARI, JP MOATTI, E VIVIER