L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / communiqués partenaires / Communiqué de Presse de la Section-03 du Comite National de la Recherche Scientifique

Communiqué de Presse de la Section-03 du Comite National de la Recherche Scientifique

La Recherche une priorité du gouvernement ? Les chiffres en parlent ?

le 20 mars 2004

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement multiplie les annonces « de gestes significatifs » en faveur de la recherche. Et millions et milliards miroitent dans les médias [1].

Pourtant, les scientifiques persistent : les laboratoires étouffent et la recherche se meurt. Malgré toutes les promesses l’année 2004 est catastrophique et 2005 s’annonce inquiétant.

Laissons parler les chiffres : considérons le cas du département du CNRS que nous avons en charge, le PNC (Physique Nucléaire et Corpusculaire) composé d’un institut, l’IN2P3 (Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules) :

2001 : 40,1 M ? de subvention de l’état

2002 : 40,9 M ? - 2.8 M ? « bloqués », reste 38,1 M ?

2003 : 40,9 M ? - 2.4 M ? « bloqués », reste 38,5 M ?

2004 : 35,6 M ? une terrible chute !

Le budget 2004 inclut déjà, par anticipation, le remboursement de la majeure partie des sommes gelées en 2002 et 2003. Ce remboursement a été annoncé maintes fois à grand fracas de déclarations ministérielles afin de soutenir l’argument de « multiples efforts faits par le gouvernement en faveur de la recherche » [1]. Sans ce tour de passe-passe comptable, la « vraie » subvention 2004 dépasse à peine les 30M ?, ce qui correspond à une amputation de plus de 25% par rapport aux années précédentes. Aucun organisme ne peut survivre à de telles coupures de budget !

Poussée par l’inquiétude, l’indignation et la révolte, la section 03 du Comité National pour la Recherche Scientifique réunie en séance plénière, après avoir écouté le rapport financier des directeurs de l’institut et connaissant bien le gouffre existant entre la réalité des laboratoires et les communiqués du gouvernement, a voté ce texte à l’unanimité.

La section 03 du Comité National, le 19 Mars 2004

[1] voir http://www.liberation.fr/page.php?A..., http://www.recherche.gouv.fr/discou...