L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (0)
Accueil / Comités loc. et transv. / Provence, Alpes, Côte d’Azur (PACA) / Aix - Avignon - Cadarache - Marseille / Compte-Rendu de la rencontre SLR-Présidents d’Universités (22 mars 2004)

Compte-Rendu de la rencontre SLR-Présidents d’Universités (22 mars 2004)

le 23 mars 2004

Compte-Rendu de la rencontre SLR-Présidents d’Universités le 22 mars 2004

Présents SLR : Y. Ben -Ari, P. Blache, JM. Claverie, JP Moatti, E. Vivier
Présents Universités : M. Laurent (Président UII), Y. Mathey (VP Recherche UII),  ? (VP Recherche UI).

Nous avons entamé la discussion en précisant que :
- nous voulions durcir nos positions puisque nous n’avions rien obtenu de significatif du gouvernement concernant postes et crédits.
- nous organisions les EG autour des 4 thèmes proposés par le CIP en mettant en place des groupes de travail
- la synthèse du travail de ces groupes serait réalisé par le CLOEG, qui veillera aussi à sa prise en compte par le CIP national.
- Selon les directives du CIP, nous étions pret à ouvrir le CLOEG aux institutionnels (mais aussi aux syndicats, aux représentants des associations, au monde industriels, ....)
- Mais que la participation des institutionnels est subordonnée à leur soutien aux objectifs de SLR.

Sur ce dernier point, il a été demandé aux Présidents/doyen de démontrer leur soutien en encourageant l’organisation de journées (4 en fait) « Universités en lutte » au cours desquelles les thèmes des EG seront débattus largement et par tous (pas de cours, ce jour là).

La proposition de M. Laurent serait de participer au CLOEG selon le schéma suivant (assez proche de celui du CIP, en fait) :
- 1/3 SLR "purs"
- 1/3 Institutionnels (Universités de Marseille, Toulon, Avignon, CSCRI, INSERM PACA, CNRS, CEA,...)
- 1/3 autres (représentants des syndicats, représentant des précaires, des étudiants, du monde associatif, du monde industriel).

Sans avoir fixé de nombre final, le CLOEG pourrait compter autour de 20-25 personnes. (le CIP en a 32)

Il a aussi été proposé qu’un bureau de 3-5 personne assure "l’éxécutif" quotidien du CLOEG (essentiellement distribution des mails et documents, organisation matérielle).

Nous avons dit que nous présenterions un Compte-rendu à SLR et que les membres désignés par SLR pour être représentants au CLOEG seraient chargés de leur faire remonter l’information.