Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (1)
Accueil / Les archives / Archives 2002-2003 / Textes en débat / Financement des IFRs : un exemple de ce qu’il ne faut pas faire

Financement des IFRs : un exemple de ce qu’il ne faut pas faire

Par J. Bockaert, le 25 mars 2003

Après des années de travail, les IFRs commençaient à être un lieu de mise en commun des moyens techniques et humains reconnus de tous. Plus personne ne conteste leur rôle structurant pour la recherche française. J’apprends que le CNRS et l’INSERM (je ne sais pas encore pour les autres organismes et le FNS), faute de moyens, ont décidé de ne pas financer les IFRs en 2003. Beaucoup d’IFR ont travaillé dur pour présenter un dossier de financement à envoyer avant fin mars, de nombreux experts vont être sollicités pour examiner ces demandes. Je comprends les raisons techniques de cette décision. Ce qui me semble difficilement admissible, outre le temps perdu, est que des décisions aussi lourdes soient prises dans la précipitation sans que les différents acteurs ne se soient concertés (ce serait la moindre des choses pour ces structures collaboratives que sont les IFRs) pour examiner la situation, expliquer ce qui va se passer, trouver des solutions pour assurer un minimum de financement afin de maintenir "l’outil de travail" (contrats d’entretiens des plateaux techniques par exemple). Cet exemple montre de manière particulièrement criante le manque de concertation entre chaque acteur de la recherche, organismes, ministère etc.. La recherche biologique et médicale ne doit pas être "atomisée" entre Instituts, Organismes, Ministère,associations, Génopoles, Cancéropoles...mais faire un tout sinon nous allons dans le mur, il est proche..