L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (3)
Accueil / Les archives / Archives 2004 / Comptes-rendus et communiqués du collectif (archives) / Nouvelles précisions sur les Etats Généraux

Nouvelles précisions sur les Etats Généraux

le 28 mars 2004

Avant d’aborder des questions d’organisation, nous réaffirmons que l’implication du collectif SLR dans la préparation des Etats Généraux (par sa participation au CIP et par les informations qu’elle donne sur son site), n’implique l’abandon d’aucune de nos revendications initiales. La demande urgente pour des postes en 2004 (organismes de recherche + universités) est maintenue, et des actions sont en préparation. On renverra pour le détail de ces actions au texte "Contre la désinformation", ainsi qu’au "Compte-rendu de la réunion du 23 mars", qui propose deux journées de grève et une manifestation européenne.

Mode de fonctionnement des comités locaux-régionaux

La lettre de cadrage du CIP du 26 mars mentionne la création de comités locaux-régionaux sans préciser quelle forme d’organisation pouvait être adoptée à la base. Le Collectif SLR n’avait pas souhaité être trop directif dans cette organisation, d’autant que nombre de comités ont déjà développé leur propre structure. Pour répondre à la demande de ceux qui ne se sont pas encore organisés, nous faisons ici quelques suggestions.

Principe général : il y a un réel danger à s’épuiser dans des batailles de procédure relatives à l’organisation générale des débats. Le temps nous est compté. Il vaut mieux le consacrer à des discussions de fond sur les grands objectifs de la recherche et les réformes nécessaires au système de recherche et à l’enseignement supérieur. De toutes façons, les idées fécondes seront visibles par tous, sur le site Web (actuellement en cours de création), quelle que soit la structure adoptée localement. La question posée est de faciliter des débats et non de prendre un pouvoir quelconque.

Notre proposition serait que les comités locaux-régionaux (CLR ou CLOEG) comprennent environ 2/3 de personnes faisant partie de l’enseignement supérieur et de la recherche, et 1/3 qui y soient extérieurs (les partenaires de la recherche : associations, entreprises etc...).. Il y aura naturellement dans les 2 premiers tiers des signataires de l’appel SLR, mais il paraît inutile d’en fixer un pourcentage.

Chaque comité devrait se choisir un bureau qui veillera au bon déroulement du travail et désignera un président ou 2 co-présidents. Les comités devraient comporter une formation plénière et des groupes thématiques (voir les 4 thèmes déjà proposés). Ces groupes thématiques pourraient s’adjoindre des observateurs ou des invités. Ils procèderont en outre à des auditions de personnalités qu’ils jugeront utile d’entendre. Des réunions du comité plénier seront nécessaires pour la synthèse finale. Dans la mesure du possible, le Comité plénier devrait procéder à l’audition de partenaires institutionnels (Présidents d’Université, directeurs d’Ecoles, représentants des syndicats etc...).

L’important, pour tous ceux qui souhaitent participer à ces Etats Généraux, est que leur parole soit entendue. Elle peut l’être en tant que membre du comité local-régional plénier, en tant que membre d’un groupe thématique, ou en tant qu’observateur, ou de personnalité auditionnée, ou de simple participant à une assemblée générale ou contributeur au site web.

Calendrier proposé par SLR

La proposition de calendrier que nous ferons au CIP est la suivante. Au cours des mois d’avril et de mai, les CLR procèderont à leurs réunions et consultations. En juin, ils communiqueront leurs premières synthèses, qui seront mises à disposition sur le site web des Etats Généraux. Fin juin, une première synthèse sera produite par le CIP, qui devra évidemment prendre en compte ces synthèses régionales. Cette première note de juin sera courte, mais il ne faut pas en sous-estimer l’importance. Si l’on veut pouvoir demander avec force pour 2005 des moyens en augmentation dans les laboratoires, et faire des propositions argumentées pour le nombre de postes d’enseignants-chercheurs et de IATOS à l’Université, et pour les organismes de recherche, d’ITA, de chercheurs et de postes d’accueil pour enseignants chercheurs et pour chercheurs étrangers, il faut baser ces demandes sur une analyse qui se tienne. Les travaux complets des Etats Généraux ne s’achèveront qu’en octobre-novembre. D’ici là auront lieu successivement des Colloques régionaux, où seront discutées les synthèse régionales. La synthèse nationale sera basée à la fois sur ces synthèses régionales et sur les travaux des 4 groupes thématiques. Le Colloque National final sera l’occasion de discuter et d’amender la proposition de synthèse nationale du CIP.

A toutes ces étapes, le site Web devrait jouer un rôle fondamental dans la transparence de la prise en compte des contributions de la base dans les documents intermédiaires ou finaux.

Pour le Collectif : H-E Audier, E. Serverin, A. Trautmann et F-A Wollman